Les Gaziers de Cantini

jeudi 31 mai 2018
par  Le Grand Blond
popularité : 2%

A Marseille Cantini, les salariés sont en grève depuis bientôt 4 semaines concernant leurs conditions de travail et leur rémunération. Ils ont choisi de faire grève de 10H à 14H afin de limiter les heures de grèves tout en empêchant un maximum la tenue des chantiers.

Malgré bientôt 4 semaines de luttes, aucune de leur revendication n’est entendue par la Direction. C’est alors en AG que la décision est prise d’occuper et de bloquer le site de 06H à 02H. Les salariés viennent en famille pour tenir le piquet de grève le soir et le WE.

Les salariés s’organisent sur place pour remplir les créneaux, faire les repas et le ménage, communiquer auprès des non-grévistes (sur 83 salariés environ 50 sont en grève), mais aussi des usagers et auprès de celles et ceux qui voient leurs chantiers ajournés. Il faut aussi organiser les astreintes et urgences. Les salariés interviennent avec les véhicules de fonction auréolés d’une affiche « en grève mais présents pour votre sécurité ».

Les grévistes sont majoritairement jeunes. Alain (permanent avec 35 ans d’ancienneté) apporte son aide et son expérience pour organiser la lutte dans le temps. Régulièrement de petites délégations sont reçues pour tenter de résoudre le conflit. Mais les propositions ne correspondent pas aux revendications collectives des salariés.

Ils en sont à 5 semaines de grève en cette fin du mois de mai. Ils veulent tenir et obtenir gain de cause sans négociation au rabais.

Déjà ils ont obtenu l’embauche de 5 personnes (3 alternants et 2 intérimaires) ; ça n’a l’air de rien, mais cela va permettre de
1. Réinternaliser une activité partie en sous-traitance
2. Pouvoir assurer une meilleure sécurité pour certaines missions en étant 2 au lieu d’intervenir seul, tout en formant les alternants.

Le Lundi 28 mai la Direction propose aux salariés l’attribution d’une prime spécifique aux salariés de Marseille de 250€ ; sans reconnaitre le risque particulier de cette ville (l’employeur doit veiller à la sécurité des salariés), la Direction concède « certaines particularités ». Mais les salariés veulent du salaire ; 4NR précisément (Niveau de Rémunération soit environ 2% par NR).
Deuxième bonne nouvelle (en plus de voir la Direction peu à peu proposer plus), en ce Mardi 29 Mai, 2 nouveaux sites de GRDF viennent de rejoindre leur lutte dont Aix.

Une délégation se prépare à rallier Paris pour la tenue du CCE. Demain le PDG doit y faire plusieurs annonces, et c’est l’occasion pour les salariés de se faire entendre. En effet, les Directions locales ont des budgets à leurs mains, mais doivent obtenir l’aval de leur propre hiérarchie ; structures pyramidales quand tu nous tiens…
Max commence à sentir la fatigue de plus d’un mois de lutte ; il espère qu’une issue positive va vite être trouvée afin de maintenir tous les salariés concernés, et que les efforts n’aient pas été vains.

En attendant les salariés lisent, jouent au foot, à la pétanque, préparent leur prochaine AG, échangent avec les salariés non-grévistes, certains membres de la Direction qui viennent à leur rencontre. Et autour d’eux la solidarité s’organise ; les UL de Marseille communiquent auprès de leur syndiqués leur situation. Les appels aux dons et à aller soutenir physiquement les salariés se multiplient. L’UD13 vient de récolter 2500€ pour soutenir les grévistes.

Marseille le 30 mai 2018



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur