Les 12h pour l’emploi à la fête de Rouge Midi

lundi 17 juin 2019
par  Rouge Midi
popularité : 1%

Pour ses 14 ans, Rouge Midi avait décidé de faire de la lutte pour l’emploi son thème principal et de tenir la fête en soutien aux camarades de la centrale en lutte depuis le 6 décembre dernier. A défaut de le faire sur place (sous peine que la direction trouve un nouveau motif à poursuites) quel meilleur lieu que l’usine SCOP-TI, symbole d’une lutte de 1336 jours débouchant sur la prise de l’entreprise par des combattantes et combattants déterminés ?
Et puis autant le dire, l’ANC 13 fait partie de ces organisations qui se sentent chez elles dans une usine que tout un mouvement ouvrier à contribuer à sauver.

Que retenir de cette édition qui s’est déroulée sous un soleil estival qui rajoutait à l’ambiance joyeuse ? Tout d’abord c’est la présence des boites en lutte actuellement. Outre bien sûr les camarades de la centrale, il y avait celles et ceux de l’énergie, de la santé, de la sécu, de la SNCF, des banques, de l’agroalimentaire, de ELIOR, du port, du commerce…et cela malgré la proximité d’un congrès CGT historique qui a marqué les esprits mais aussi mobilisé bien des forces en particulier dans les jours précédents la fête.

Comme un clin d’œil à ce congrès, le stand de l’ANC13 avait d’ailleurs sorti de son local la banderole FSM PEUPLE DU MONDE SOULEVONS-NOUS ornée de la fameuse œuvre que Picasso avait offert à la FSM, banderole sortie il y a déjà 10 ans…et qui n’a rien perdu de son actualité, bien au contraire !

Sur la fête flottait un air de fraternité et cela se sentait aux stands, à la restauration ou à la buvette, ou dans les discussions par petits groupes ou dans le débat pour l’emploi animé par Emmanuelle ESPAZE la nouvelle présidente des Amis de Rouge Midi, élue lors de l’assemblée générale de 2019.

Sur le stand du Cercle MANOUCHIAN la librairie a connu un grand succès et les discussions sur l’éducation politique populaire sont allées bon train.

C’est Philippe MIROUX, militant CGT à la centrale qui ouvrait comme de juste le débat. Il montrait à quel point l’argument écologique pour fermer la centrale ne tenait pas et rappelait que les émissions de CO² français représentent 1ù des émissions mondiales. Le charbon français ne représente lui que 1% de ces 1% mondiaux. Que la fermeture de la centrale se traduirait par la suppression de 1000 emplois dans les Bouches du Rhône avec des répercussions sur l’emploi et l’activité du port de Marseille/Fos. Pourtant d’autres solutions alternatives existent et le syndicat a fait appel à un bureau d’études pour montrer que l’on peut produire sans polluer et sans liquider les emplois dont la région où sévit un chômage de masse a tant besoin. Salaheddine HANINE revenait sur le plan de CARREFOUR pour supprimer des emplois afin d’arriver à ce qui pour les actionnaires est un must : des magasins sans salariés !! Et tout ça avec les millions du CICE, c’est-à-dire notre argent. Il disait aussi que les salariés n’étaient pas dupes et étaient de plus en plus nombreux à se tourner vers la lutte, en témoigne le résultat des élections à CARREFOUR Vitrolles où la CGT a mis fin à 30 ans d’hégémonie du syndicalisme d’accompagnement. Redah LONGUAR, délégué bien connu dans l’enseigne et présent à la fête fut d’ailleurs salué comme il se doit et à travers lui toutes les actrices et acteurs de cette victoire historique. Stéfan DAINOTTI, représentant de l’UD CGT 13 montrait lui, la cohérence du camp d’en face qui attaque tous les secteurs d’activité de notre région et revenant sur le slogan en l’explicitant : à attaque globale, riposte globale.
Yohann NEZRI terminait les interventions de la tribune en détaillant le projet de « Californie de l’Europe » annoncé par Giscard d’Estaing alors président de la république, projet de faire de nôtre région une région dédiée au tourisme de luxe et dans laquelle les « sans-dents » ou les « gens de rien » n’auraient pas leur place…sauf pour faire les esclaves à la terrasse des cafés ou en frottant les sols salis de lendemains de fête. C’est bien ce projet de bronze-cul de l’Europe que le capital poursuit depuis plus de 40 ans maintenant, en témoignent Euroméditerranée et les attaques contre le port, l’industrie et bien sûr l’énergie dont les besoins seraient bien moindres dans une région sans industrie.

Dans le débat qui a suivi, les interventions abondaient toutes la tribune qu’il s’agissent des camarades d’ALTEO, de la métallurgie, de la sécu, d’EDF, d’Airbus…etc. Impossible de tout retranscrire ici mais l’équipe de Lynette HORNER ayant tout filmé on devrait pouvoir tout voir bientôt.

Le débat s’est terminé avec l’annonce par Manue de la sortie d’une série de boites de thé et infusions griffées du logo de la CGT de la centrale et vendue au profit de leur lutte. Nul doute que les commandes vont pleuvoir et que l’argent récolté s’ajoutera ainsi aux bénéfices de la fête !!

A propos de Lynette HORNER, ce groupe de déjantés qui participe à l’animation du stand de l’ANC à la fête de l’Huma depuis plusieurs années maintenant, on ne les avait pas invités mais comme leurs nouveaux compères de Los FRALIBOS, ils sont venus quand même !!! On a eu beau prévenir le public qu’il allait entendre des gros mots comme CAPITALISME, FACHO-SALAUDS ou autres…rien n’y a fait ! Le public est resté quand même, a applaudi et même repris les refrains les plus politiquement incorrects !!

La fête c’était aussi le 2e trophée Georges Ibrahim Abdallah. Et c’est le jeune couple Manu MATEU/ Naoual AFROUKH qui l’a remporté de haute volée. Concernant le trophée il a été décidé que le tableau que le peintre Philippe ZAMI avait donné à Rouge Midi l’an passé et que l’équipe gagnante 2018 avait remis à l’ANC 13, serait remis en jeu et remis à l’équipe gagnante pour un an. Ainsi les vainqueurs seront les porte-drapeaux de la lutte pour la libération de Georges et de la bataille pour la Palestine.

Dans la fête bien sûr il y avait le stand BDS qui récoltait pour l’initiative des footballeurs amputés de Gaza. On notait aussi la présence du stand de LUTTE OUVRIERE et d’une délégation de la FI. Et bien sûr un stand de FRALIBERTHE !

C’est dans cette ambiance de lutte, de fraternité, de rires et de chansons que la fête s’est prolongée tard dans la nuit. Ue fête où, soit dit en passant, on a enregistré 5 nouvelles adhésions à l’ANC...

A l’an prochain donc et dans l’attente à bientôt dans les manifs !!



Commentaires

Logo de fairouz
mercredi 19 juin 2019 à 21h18 - par  fairouz

Trés belle fête, solidarité et fraternité étaient au rendez vous, à refaire l’année prochaine.
Que la lutte continue✊

Logo de Nordine
mardi 18 juin 2019 à 12h12 - par  Nordine

que dire de plus ont c’est régalé , sauf peut être prévoir d’installé la VAR ( vidéo arbitrage ) pour le
concours de boules LOL .
belle journée de solidarité les débats excellents et le concert pour le final super :) :) :)

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur