C’est Noël ! Ce soir ils dormiront dehors et vous ça va ?

Lettre ouverte aux autres
samedi 23 décembre 2006
par  Charles Hoareau
popularité : 2%

C’est pas à vous que cette lettre s’adresse...

Depuis le 10 août 5 familles de La Renaude sont dehors, expulsées avec la plus grande sauvagerie, leurs appartements ont été détruits à la masse sous leurs yeux et notamment ceux des enfants, 30 personnes dont 24 enfants vivent dehors dans de vieilles caravanes et des voitures, avec un seul robinet d’eau froide et un branchement électrique de fortune mais ce n’est pas de votre faute...

Cette lettre est donc adressée :

- Pas à vous M. le Ministre du logement interpellé sur cet évènement, qui vous êtes satisfait du tissu de mensonge que vous a envoyé à ce sujet l’office HLM. Et puis s’il fallait qu’on vérifie à chaque fois qu’il y a une expulsion...

- Pas à vous M. Le Préfet vous qui aviez déclaré « Il n’y aura pas d’expulsion sans relogement » et qui avez accordé pour partie (mais pour partie seulement) votre concours (en l’occurrence une vingtaine de cars de CRS armés de fusils mitrailleurs) pour cette expulsion. On vous en avait tant dit sur ces familles !!!

- Pas à vous M. le Procureur qui n’avez pas jugé utile de répondre aux questions insistantes du comité chômeurs sur l’illégalité des procédures.

- Pas à vous M. le Maire qui, comme vous l’avez déclaré, veut « faire venir à Marseille des gens qui paient des impôts » car sinon qui paiera les guirlandes électriques qui embellissent nos rues ?

- Pas à vous M. le promoteur immobilier qui avez acheté le terrain d’à côté ce qui n’a bien sûr aucun rapport avec le sujet puisque la direction d’HMP l’affirme.

- Pas à vous M. le président d’HMP qui avez déjà dit qu’il s’agissait d’une simple opération d’assainissement et Dieu si nous sommes nous aussi attachés à la propreté

- Pas à vous Mme la Directrice d’HMP qui aviez déjà dit à maintes reprises que vous n’étiez pas là pour faire du social mais pour assurer l’équilibre financier et Dieu sait s’il est important de ne pas vivre dans le déséquilibre.

- Pas à vous M. le président du CG qui avez assuré que les services sociaux suivaient quotidiennement l’affaire et qu’il y aurait eu des propositions de logement : tout le monde peut se tromper !

- Pas à vous, ceux que l’on nomme les acteurs et décideurs de la vie locale qui ne savez même pas où se trouve La Renaude, il y a tant à faire ailleurs.

- Pas à vous les rares élus locaux qui ont fait sur le site une courte apparition sans grand résultat.

Non cette lettre ne s’adresse pas à vous, ce soir vous pouvez déguster en toute bonne conscience votre foie gras et votre dinde aux marrons.

Non cette lettre s’adresse aux autres, aux vrais responsables de cette situation, reste à les trouver...
En tous cas cela ne peut être à nous qui ce soir....



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur