Les brèves de juin

jeudi 7 juin 2007
popularité : 1%

. AFGHANISTAN : Au cours de sa dernière réunion, le Conseil des ministres de la défense de l’Union européenne a donné son feu vert au déploiement d’une mission de police européenne en Afghanistan.

. ARABIE SAOUDITE : Le Maroc a bénéficié d’un prêt de l’Arabie Saoudite pour pouvoir acheter 14 avions de combat à la France.

. AUSTRALIE : L’exploitation des ressources pétrolières par le groupe Woodside dans la péninsule du Burrup risque d’entraîner la destruction de milliers de gravures rupestres sur les Terres sacrées ; des actions sont menées sur le plan international pour la protection du patrimoine aborigène (site :www.standupfortheburrup.com ; contact en France : france@standupfortheburrup.com).

. BELGIQUE : Le 25 mai, les salariés de la Poste ont très largement suivi la grève décidée par tous les syndicats pour protester contre les restructurations engagées par la direction dans le but de préparer la libéralisation totale des services postaux envisagée par les 27 Etats membres de l’UE.

. BIRMANIE : Depuis l’entrée de Bernard Kouchner au gouvernement, de nombreux médias rappellent qu’il fut l’auteur en 2003 sur commande de Total d’un rapport (réglé 25000 euros) qui absolvait Total de tout soupçon de travail forcé en Birmanie.

. BRESIL : La firme pharmaceutique "Merck", une des plus importantes au monde, voulait imposer au gouvernement brésilien des droits exorbitants pour la fabrication et la commercialisation de médicaments contre le sida ; le gouvernement a décidé de rompre les négociations et d’autoriser la production d’une version générique du médicament "Efavirenz" essentiel pour la survie de 200000 habitants atteints du sida ; un exemple à suivre !

. BULGARIE : Le Comité européen des droits sociaux (CESD), organe de surveillance des Chartes sociales du Conseil de l’Europe, souligne que" le gouvernement bulgare viole à plusieurs égards le droit de grève dans le secteur public".

. CHILI : Des parlementaires et ministres de la coalition de centre-gauche au pouvoir ont critiqué la présidente Michelle Bachelet (élue en janvier 2006 avec 53,5% des voix) pour ses positions "néolibérales" sous l’influence des chefs d’entreprise devenus "tout-puissants" et revendiqué une plus grande justice sociale en matière de santé, d’éducation et de retraites ; en guise de réponse, la présidente du Chili a limogé quatre ministres contestataires.

. CHINE : Pour la deuxième fois de son histoire, l’assemblée générale de la Banque africaine de développement s’est tenue en mai hors d’Afrique en Chine : un symbole du renforcement des relations économiques et commerciales entre l’Afrique et la Chine.

. CHYPRE : Plus de 14000 étudiants ont participé aux élections à la proportionnelle dans les universités chypriotes ; alors qu’il ne comptait que 14,8% des voix en 1992, le Mouvement progressiste des étudiants (lié au parti AKEL) a obtenu 41,2% des voix.

.ETATS-UNIS : Le gouvernement utilise le prétexte de la lutte contre le terrorisme pour porter atteinte aux libertés et envahir militairement des pays souverains ; mais, pour Posada Carriles, vrai "terroriste" responsable de l’attentat qui a provoqué l’explosion en vol d’un avion cubain en 1976, c’est la clémence : non seulement, il n’a pas été extradé comme le demandent les gouvernements cubain et vénézuélien mais il a été libéré sous caution.

. FRANCE : 23 pays européens sont engagés dans la guerre en Afghanistan sous commandement de l’OTAN avec 16000 soldats aux côtés des Etats-Unis qui leur demandent de renforcer leur contribution ; avec 1100 soldats, l’armée française est le 7e contributeur de la "Force internationale d’assistance à la sécurité".

. GRANDE-BRETAGNE : Une récente étude montre une radicalisation des jeunes musulmans ; entre 16 et 24 ans, ils sont près de 4 sur 10 à réclamer de vivre sous la "charia" plutôt que sous la loi britannique, ils sont également 3 sur 10 à penser qu’un musulman qui se convertit à une autre religion devrait être puni de mort.

. FINLANDE : Le numéro trois mondial des réseaux de télécommunications, Nokia, a annoncé la suppression de 9000 emplois d’ici 2010 pour économiser 1,5 milliards d’euros par an ; la Finlande et l’Allemagne seront les pays les plus touchés.

. HONGRIE : La vague révisionniste de diabolisation du communisme se poursuit dans des pays de l’Est ; la tombe de Janos Kadar, dirigeant de la Hongrie jusqu’en 1989, mort il y a 18 ans, a été profanée le 1er mai.

. IRAK : Au cours de la conférence internationale sur l’Irak qui s’est tenue le 3 mai en Egypte, le représentant de l’Union européenne a affirmé qu’elle était disposée à poursuivre un "partenariat étroit" avec l’Irak ; il a félicité le gouvernement irakien pour ses engagements "ambitieux" mais il ne l’a pas interrogé sur l’utilisation des 14,2 milliards d’euros versés à l’Irak par l’UE depuis 2003.

. IRAN : Le prix du jury reçu au Festival de Cannes par le film "Persépolis" de l’Iranienne Marjane Satrapi (tiré de la bande dessinée éponyme où elle raconte son enfance à l’époque de la "révolution" islamique) a suscité la colère des autorités iraniennes qui ont jugé le film "islamophobe".

. IRLANDE : Le parti Sinn Féin (membre du groupe GUE/NGL au Parlement européen), qui est très actif en Irlande du Nord, a légèrement progressé aux élections du 24 mai avec 6,9% (141781 voix) contre 6,5%.

. ISLANDE : Le 12 mai, les Islandais ont élu leurs 63 députés à la proportionnelle ; avec 14,3%, le mouvement Verts-gauche progresse de 5,5%.

.ITALIE : L’association italienne des juristes démocrates (qui compte 500 membres) a décidé au cours de sa dernière assemblée générale d’engager des actions contre les projets de modification de la Constitution renforçant le pouvoir de l’exécutif et contre les projets de réforme judiciaire au détriment des magistrats.

. JAPON : Bien que la majorité de la population soit opposée à la participation japonaise en Irak (69%), le Premier ministre a confirmé son soutien à cette participation qui risque de se renforcer si un référendum, proposé par le Sénat, aboutissait à abroger l’article 9 de la Constitution interdisant le recours à la force militaire sauf en cas de légitime défense.

. KOWEIT : Pénalisé par son accumulation de pétrodollars qu’il doit convertir en euros pour ses importations d’Europe, le Koweit a décidé de mettre fin à l’indexation du dinar sur le dollar étasunien.

. MAROC : Les défenseurs sahraouis des droits de l’homme sont particulièrement visés par la répression mais ils ne sont pas les seuls : les militants marocains sont également dans le collimateur du pouvoir comme l’ont montré les nombreuses arrestations et condamnations de responsables de l’AMDH (Association marocaine des droits de l’homme) et de syndicaliste après les manifestations du 1er mai.

. MAURITANIE : Pour la première fois, des Haratines, descendants d’esclaves, et des Négro-mauritaniens accèdent à des responsabilités politiques importantes, président de l’Assemblée nationale et trois portefeuilles ministériels ; rappelons que l’esclavage n’a été aboli officiellement qu’en 1981.

. NORVEGE : La Confédération générale du travail (LO) a adopté, au cours de sa conférence annuelle, une résolution demandant au gouvernement de reconnaître le Sahara occidental comme Etat indépendant.

. PAKISTAN : Les membres des professions judiciaires ont manifesté leur opposition à la suspension du président de la Cour suprême ; ces manifestations ont été violemment réprimées par le pouvoir qui est le principal relai des Etats-Unis dans la région.

. PAYS-BAS : Deux ans après la victoire du non, en France et aux Pays-Bas, 65% des Néerlandais souhaiteraient se prononcer par référendum si un nouveau traité institutionnel devait être proposé par les 27 pays de l’UE.

. MEXIQUE : La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a dénoncé la répression par les forces de l’ordre lors du soulèvement populaire en 2006 à Oaxaca : agressions, homicides, détentions arbitraires et tortures.

. REPUBLIQUE DOMINICAINE : "Amnesty International" a lancé une campagne avec la photographe Céline Anaya et son livre "Esclaves au paradis" pour dénoncer le trafic d’êtres humains et le maintien en esclavage des coupeurs de cannes à sucre d’origine haïtienne dans les plantations de République dominicaine.

. SAHARA OCCIDENTAL : Les étudiants sahraouis des universités marocaines ont manifesté en mai pour saluer le 2e anniversaire du "soulèvement de l’indépendance" dans les territoires occupés ; la répression des forces de l’ordre a été extrêmement brutale et les procès des étudiants se succèdent avec de lourdes condamnations à des peines de prison ferme. Le journal "Le Monde" du 27 mai a rendu compte de cette répression en soulignant : "De source autorisée souhaitant garder l’anonymat, on nie toute violence de la part de la police". La jeune Sultana Khaya, qui a perdu un Å“il suite aux violences policières, aimerait rencontrer cette "source autorisée"...

. SUISSE : En 2002, les autorités avaient gelé les fonds du dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier (surnommé Bébé-Doc) ; après une prolongation de ce gel à deux reprises et, en l’absence d’accord pour restituer une partie de ces fonds aux autorités d’Haïti, l’ex-dictateur a pu récupérer le magot qu’il s’était constitué au prix du sang du peuple haïtien (4,6 millions d’euros).

. TUNISIE. A l’approche des vacances d’été, le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT) a décidé, sans appeler au boycott, de lancer une campagne d’information vers les touristes sur la réalité tunisienne ("l’envers du décor") qui se caractérise par de graves violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales (www.crldht.org).

.SYRIE : Le pouvoir intensifie sa politique de répression contre les défenseurs des droits de l’homme souvent condamnés à de lourdes peines de prison sous de faux prétextes « affaiblissement de la morale nationale », « incitation à la lutte partisane » ou à cause de leurs opinions politiques ; un appel à la solidarité internationale a été lancé par plusieurs prisonniers d’opinion.



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur