Brice Hortefeux nomme en catimini un « médiateur »

mardi 21 août 2007
popularité : 2%

Depuis des années maintenant le département du Nord est un des départements où la lutte des sans papiers est la plus tenace.
Depuis des mois la détermination du CSP59 force le respect.
Dans la dernière période, face à une grève de la faim qui rencontre un soutien grandissant le préfet du Nord multiplie provocations, manoeuvres, actes d’inhumanité et n’a pas hésité à faire évacuher les sans papiers de la Bourse du Travail du Nord ce qui a provoqué des réactions indignées de nombre d’organisations de la CGT.

Nos camarades résistent et quotidiennement informent largement de leur combat qui reçoit des soutiens y compris de l’étranger voir les articles de El Watan parus entre autres sur le site résister.

A Rouge Midi nous suivons évidemment attentivement leur combat. La nomination du « médiateur » est elle une manoeuvre en recul ? Voici ce qu’en dit le CSP 59.

L’information est donnée par la Presse guinéenne, KIBAROU.COM : « Le Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement, M. Brice Hortefeux vient de solliciter notre compatriote, M. Ismaël Bah, de jouer le rôle de médiateur entre nos compatriotes, en situation irrégulière dans le nord de la France et les autorités régionales de cette localité. C’est dans ce cadre que le Médiateur du Ministre de l’immigration devra rencontrer El Hadj Banfa Diaby, un des deux représentants de la communauté Diankanké dans l’hexagone, à la grande mosquée de Paris ...M. Ismaêl Bah sera accompagné de Fodéou Diakhaby qui servira de traducteur entre les deux parties ».

Selon certaines sources, le « compatriote, M. Ismaël Bah » guinéen serait en fait un « franco-guinéen », « fonctionnaire du Ministère de l’Intérieur » et « collaborateur » de M. SARKOZY quand il était Ministre de l’Intérieur. C’est dire que ça en fait un drôle de « médiateur ». Nous sommes là en pleine « drôle de guerre », n’est-ce pas ?!

Chargé un tel personnage d’une mission dite de « médiation » sur des bases ethniques ( référence au « représentant de la communauté Diankanké ») et de surcroît en impliquant « la grande Mosquée de Paris » signe le retour à des pratiques coloniales que certains pensaient révolues. Ethnicisme, division ethnique et communautaire, instrumentalisation politique de la religion sont en effet des marques de fabriques de la vieille politique coloniale.

L’ère SARKOZY Président, c’est l’importation dans l’Hexagone, dans la République des vieux réflexes colonialistes.

Cette information, en apparence cachée à la presse française, éclaire la duplicité du Préfet CANEPA (décidément bon élève de l’école Sarkoziste) lors de l’audience qu’il avait accordé au PS, au PCF et aux Verts le mardi dernier.

La presse locale s’est même faite l’écho de la formule narcissique du Préfet CANEPA : « le Préfet est en même temps médiateur parce qu’ayant le sens de l’équilibre(sic !) ». Rien d’étonnant que le Préfet CANEPA s’érige « juge et partie » venant d’un représentant de l’Etat qui, depuis le début de son plan machiavélique pour obliger les sans papiers à faire la grève de la faim, confond « dialogue » et « monologue », « autorité de l’Etat » et « autoritarisme autocratique préfectoral », « fermeté » et « abus de pouvoir », « respect de la loi » avec « arbitraire du pouvoir personnel », « force policière » et « droit », « éthique » et « mauvaise foi », « vérité » et « mensonge », etc. Encore une fois comme nous l’avions déjà écrit : « le dialogue entre la main droite et la main gauche ne peut donner que des applaudissements ».

Chaque acte scandaleux du Préfet « la gaffe catastrophique » et maintenant du gouvernement et du Président SARKOZY est un flagrant délit de truquage, de tentative de manipulation infantile, d’exactions intolérables et de mise à mort de grévistes de la faim qui les enfonce de plus en plus devant le peuple français qui ne mérite vraiment pas d’être traité ainsi.

Ces gens ont-ils oublié qu’ils représentent tout de même un peuple, un grand peuple, dont la grande histoire REPUBLICAINE, malgré des tâches sombres, recèle une dimension UNIVERSELLE ?! SARKOZY, Brice HORTEFEUX, le Préfet CANEPA sont en train d’écrire une des pages sombres et tristes de l’histoire de France.

Il est temps, grand temps que cesse le dilatoire, la diversion présidentielle, ministérielle et préfectorale pour sauver l’honneur de la République et celles des vies humaines, celles des grévistes de la faim guinéens, algériens, marocains, ivoiriens, etc.

Fait à Lille le 19/08/07

- MERCREDI 22 AOUT 07 A 13H, PLACE DE LA REPUBLIQUE : MANIFESTATION AU CONSULAT DU MAROC CONTRE LES EXPULSIONS DE GREVISTES !

- SAMEDI 25 AOUT 07, PLACE DE LA REPUBLIQUE :

- A PARTIR DE 6H JEUNE DE SOLIDARITE

15H MANIFESTATION POUR LE 11éme ANNIVERSAIRE DE SAINT BERNANRD



Documents joints

PDF - 19.9 ko

Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur