Quand la CFDT s’acharne sur l’un des siens

mardi 2 décembre 2008
popularité : 2%

Répression . Après l’avoir évincé des négociations, la CFDT métallurgie poursuit pour diffamation le porte-parole des ex-Lenoir-et-Mernier.
Le syndicalisme marche parfois sur la tête. Président de l’association des anciens salariés de Lenoir-et-Mernier, Claude Choquet était délégué CFDT de ce petit conglomérat de boulonneries qui employait 130 personnes à Bogny-sur-Meuse (Ardennes), avant sa liquidation judiciaire, le 7 février dernier, suite au pillage méthodique de ses caisses par un patron voyou du cru. C’est cet homme, par ailleurs secrétaire général de l’union locale CFDT de Bogny, qui, mercredi, a été mis en examen pour « diffamation » par un juge d’instruction de Charleville-Mézières, sur la base d’une plainte déposée… par la CFDT métallurgie.

Alors que les métallos de Lenoir-et-Mernier manifestaient depuis deux mois pour réclamer notamment le versement d’une prime exceptionnelle de 50 000 euros, la fédération CFDT de la métallurgie a décidé fin mars d’écarter purement et simplement les représentants du personnel de la négociation avec les pouvoirs publics. Dans un courriel daté du 1er avril, Bernard Fillonneau, secrétaire national et trésorier de la CFDT métallurgie, dit « avoir informé les pouvoirs publics que le seul interlocuteur CFDT sera maintenant le syndicat de la métallurgie des Ardennes », l’antenne départementale de la fédération, et affirme que « ni Choquet, ni les responsables de l’union départementale ne seront habilités à négocier ». La CFDT métallurgie leur reproche en particulier le recours à un « avocat PC et CGT », Me Xavier Médeau, surtout connu pour avoir été le défenseur, avec succès, des salariés de Cellatex, de Thomé-Génot et de dizaines d’autres entreprises du département. Sur le blog des « Lenoir-et-Mernier » en lutte , cette manœuvre antidémocratique met le feu aux poudres et des salariés comparent les responsables de cette éviction à des hyènes. Un amalgame insupportable pour la CFDT métallurgie qui veut aujourd’hui faire payer Claude Choquet.

Dans un communiqué, le bureau de l’association des anciens Lenoir-et-Mernier dénonce « l’attitude du syndicat métaux de la CFDT, absent pour soutenir l’action des salariés contre le PDG qui a conduit à la liquidation de l’entreprise, mais en première ligne contre un militant adhérent depuis trente ans à la CFDT et chaque jour présent auprès des salariés ».

Par Thomas Lemahieu dans l’Humanité paru le 28/11/20008

**********

Et le coup de gueule de Claude Choquet

Il n’entre pas dans mes habitudes de m’apitoyer sur mon sort, mais là je suis vraiment écoeuré de l’attitude du syndicat métaux CFDT, de son secrétaire et du représentant régional de ce syndicat
Par je ne sais quel miracle politique, leur plainte a été validée, ma mise en examen confirmée, un procès public aura donc lieu.J’assume totalement la responsabilité, et je tiens à m’excuser auprès de la gent animale de les avoir comparés à ce genre d’individus.Ils auront gagné sur un point avoir permis mon licenciement une seconde fois.Car sous le coup d’une mise en examen, donc d’une possible condamnation pénale, je suis contraint d’abandonner mon projet de formation comme conseiller en insertion professionnelle.J’ai toujours pensé agir dans l’intérêt des salariés, telle a été ma seule motivation.

C’est pourquoi je ne baisserai pas les bras devant cette branche néfaste d’un syndicat CFDT dont je continuerais de défendre les valeurs démocratiques.Notre combat n’est pas fini, nous gagnerons aux prud’hommes, nous gagnerons en pénal contre notre ancien PDG.Nous gagnerons là ou le syndicat métaux CFDT n’a pas été capable de nous soutenir, préférant sans doute condamner notre action et donner l’impression de s’accoquiner avec le patronat et dilapider l’argent de ses adhérents dans des procès contre des salariés licenciés.

Claude Choquet mercredi 26 /11/2008 sur leur site.

Transmis par Linsay


Un message de soutien bien mérité à été transmis sur le site des Lenoir et Mernier



Commentaires

Logo de <span class=TOUSSAINT L’OUVERTURE" />
mercredi 3 décembre 2008 à 17h35 - par  TOUSSAINT L’OUVERTURE

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur