Les brèves de novembre 2011

dimanche 6 novembre 2011
popularité : 2%

Afrique du Sud : Le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record, avec 341 animaux braconnés depuis le début de l’année, contre 333 sur l’ensemble de 2010, a indiqué jeudi l’organisation de défense de l’environnement WWF. Le prix des cornes de rhinocéros peut désormais atteindre le demi-million de dollars l’unité, selon la Convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES).

Albanie : Le Parlement albanais, a donné le feu vert à l’importation de déchets d’autres pays qui pourraient être traités en Albanie, malgré de fortes contestations de l’opposition socialiste et de plusieurs acteurs de la société civile au motif que l’Albanie ne possède déjà pas de capacités suffisantes pour traiter ses propres déchets.

Azerbaïdjan : Après 17 tours de scrutin, l’Azerbaïdjan a obtenu un siège au conseil de sécurité de l’Onu, la Slovénie s’étant retirée de la compétition en se plaignant des conditions du vote. L’Azerbaïdjan a pris le siège dévolu à un pays d’Europe de l’Est, rejoignant ainsi le Maroc, le Guatemala, le Togo et le Pakistan qui viennent d’intégrer, pour deux ans, le Conseil de sécurité en tant que membre non permanent.

Centrafrique : Areva a repoussé de un à deux ans les travaux d’un important projet de mine d’uranium en République centrafricaine, en raison de la chute des cours du minerai après la catastrophe de Fukushima. Les travaux de mise en exploitation de la mine de Bakouma, qui renferme, selon Areva, au moins 32.000 tonnes d’uranium ont été repoussés en attendant une éventuelle remontée des cours.

Chili : Le 19 octobre, les étudiants chiliens sont descendus dans la rue pour la 38e fois en six mois pour réclamer des réformes de l’éducation et surtout des moyens accrus pour le secteur public. Des heurts ont à nouveau éclaté avec la police à Santiago.

Colombie : La Colombie a annoncé vendredi avoir abattu le chef des Farc Alfonso Cano dans une opération militaire. Il dirigeait les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) depuis 2008.

Côte d’Ivoire : le gouvernement a décidé de restaurer un organe public de régulation de la filière cacao et un prix garanti aux paysans après plus d’une décennie de libéralisation du secteur. Un prix minimum compris entre 50 et 60% du prix international sera par ailleurs garanti aux paysans pour toute la durée d’une campagne.

Cuba : L’Assemblée générale de l’ONU a voté, mardi 25 octobre, à la quasi-unanimité et pour la vingtième année consécutive une résolution condamnant l’embargo américain imposé à Cuba.
Le texte a été adopté par 186 voix pour, deux contre (Etats-Unis et Israël) et trois abstentions.

Equateur : Le président de l’Equateur, Rafael Correa s’est retiré du sommet de l’Amérique latine pour protester contre la présence des représentants de l’OCDE et de la Banque mondiale, estimant que la Banque mondiale doit présenter ses excuses pour les chantages faits aux différends pays de la région.

Espagne : Le nombre de chômeurs en Espagne a augmenté en octobre jusqu’à 4,360 millions, soit une hausse mensuelle de 3,17%, a annoncé jeudi 3 novembre le ministère du Travail. Ce nombre dépasse le record historique atteint en mars, avec 4,33 millions.

Indonésie : La compagnie minière américaine Freeport a annoncé mardi 18 octobre la reprise partielle de l’extraction à sa mine d’or et de cuivre en Indonésie, l’une des plus grandes au monde, fermée après une grève et des affrontements qui ont fait un mort.

Irlande : Le gouvernement irlandais a annoncé la fermeture, pour des raisons économiques, de ses ambassades au Vatican et en Iran, ainsi que de son bureau de représentation au Timor oriental afin de répondre aux objectifs du programme de l’Union européenne et du Fonds monétaire international et de rétablir les dépenses publiques à un niveau viable.

Mayotte : Après un mois de mouvement social contre la vie chère, la situation est bloquée. L’activité économique tourne au ralenti et des affrontements entre manifestants contre la vie chère et forces de l’ordre ont éclaté vendredi 14 octobre, malgré l’annonce de mesures par la ministre de l’Outre-Mer. Depuis le début de la crise, la quasi-totalité des magasins de l’île sont fermés, et tout particulièrement les moyennes et grandes surfaces.

Mongolie : La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé à Oulan-Bator jeudi 13 octobre la volonté de son pays de concrétiser rapidement un accord cadre dans le secteur minier y compris les « terres rares », une catégorie de métaux aux propriétés technologiques particulières qui les rendent incontournables dans la fabrication de voitures électriques, d’écrans plats et autres disques durs d’ordinateurs.

Nigeria : Des dizaines de personnes ont été tuées et au moins 100 blessées lors d’une série d’attaques vendredi 4 novembre dans la ville de Damataru, dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué des témoins. Les assaillants ont attaqué à la bombe un quartier général de la police, trois postes de police et plusieurs églises de la ville de Damaturu, après une série d’attaques, également vendredi, dans une autre ville du nord-est nigérian, Maiduguri, selon des habitants.

Nouvelle-Zélande : La situation du cargo échoué début octobre au large de la Nouvelle-Zélande se dégrade de jour en jour et les secours se préparaient "au pire" mercredi 2 novembre alors qu’une nouvelle tempête malmenait le navire qui menace de se briser. Après la fuite de 350 tonnes dans les eaux claires de la baie de Plenty, un écrin sauvage abritant dauphins et baleines, quelque 1.300 oiseaux ont péri dans la mélasse toxique déversée sur les plages de la baie.

Pakistan : Le ministre des finances du Pakistan a affirmé au Financial Times que le pays ne voulait plus de l’argent du Fonds monétaire international (FMI), dont il trouve les conditions trop sévères. Selon ce ministre, le Pakistan a "renoncé à une tranche finale de 3,7 milliards de dollars" d’un prêt accordé en 2008 car "les exigences du FMI étaient devenues trop dures".

Pay-Bas : Le bancassureur néerlandais ING va supprimer dans son propre pays 2.000 équivalents temps plein au sein de l’entreprise, et en outre 700 emplois externes. Ce jeudi, la société a annoncé, lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre, un bénéfice net de 1,69 milliards d’euros. Ses résultats de juillet à septembre sont meilleurs que prévu.

Russie : La Russie accepte un accord avec la Géorgie sous médiation Suisse ouvrant la voie à son entrée dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC), après 18 ans de négociations.

Sahara occidentale : C’est sous le thème : « Le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui », que s’est tenu la 2e conférence internationale d’Alger, les 29 et 30 octobre dernier, co-organisée par le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (Cnasps) et l’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd). Parlementaires, juristes, politologues, universitaires et représentants de la société civile ont tous réitéré et défendu le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et dénoncé les violations marocaines.

Serbie : Les autorités serbes envisagent de chasser 27 familles de leur terrain afin d’y construire de nouveaux logements commerciaux. Les familles n’ont pas été consultées et n’ont pas de solution de relogement alors même que l’hiver, rigoureux en Serbie, approche.

Soudan : L’armée soudanaise a pris le contrôle du bastion rebelle de Kurmuk dans l’Etat frontalier du Nil Bleu, ont indiqué le gouvernement et des sources rebelles, qui ont accusé Khartoum d’avoir fait usage d’armes chimiques. Les combats ont éclaté dans le Nil-Bleu début septembre entre l’armée soudanaise et les rebelles de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan, moins de deux mois après l’indépendance du Nil Bleu. Depuis le début des combats, près de 30.000 personnes ont fui en Ethiopie, selon le Haut commissariat de l’ONU.

Syrie : le président Bachar al-Assad accepte la médiation étrangère et ses plans de sortie de crise mais poursuit la répression. Jeudi 3 Novembre, vingt civils ont été tués par les forces de sécurité, et des dizaines de personnes arrêtées et ce, malgré l’acceptation "sans réserves", par le dirigeant syrien, du plan de sortie de crise négocié avec la Ligue arabe.

Thaïlande : 442 personnes tuées depuis le début des inondations, un cinquième de la mégalopole est désormais noyée sous des eaux imprégnées de boue, de déchets toxiques industriels et ménagers et autres cadavres d’animaux. A Bangkok, alors que les inondations ont forcé la fermeture d’un vaste centre commercial, le centre d’affaires et financier de la mégalopole est en revanche toujours au sec.

Ukraine : Des accrochages ont opposé ce jeudi la police anti-émeutes ukrainienne à quelque 2.000 manifestants rassemblés devant le parlement pour protester contre des projets de réduction d’allocations et d’aide financière. Des manifestants, parmi lesquels figuraient d’anciens combattants soviétiques d’Afghanistan, des évacués de l’accident nucléaire de Tchernobyl ainsi que des responsables de petites et moyennes entreprises.

Uruguay : Le Parlement uruguayen a voté jeudi un projet de loi rendant imprescriptibles les crimes commis pendant la dictature (1973-1985), qui ne seront en outre plus soumis à une loi dite "de caducité" qui divise le pays depuis 26 ans entre ceux qui demandent justice et les partisans de la page tournée.

Yémen : Neuf personnes ont été tuées dans de violents affrontements mercredi 2 novembre à Taëz, deuxième ville du Yémen, entre les partisans du président Ali Abdallah Saleh et ses adversaires, au lendemain de combats qui ont fait trois morts à Sanaa, selon un nouveau bilan.

Zambie : Le gouvernement zambien estime que l’aide étrangère et le financement national ne sont pas suffisants pour construire l’infrastructure nécessaire pour soutenir la croissance économique dans le pays. Pour ce faire la Banque Mondiale a été sollicitée pour renforcer le financement du développement du plus grand producteur africain de cuivre.



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur