Communiqués des PC Libanais et Israélien

samedi 29 juillet 2006
popularité : 2%

Déclaration du Parti communiste Libanais

A toutes les forces de la gauche et du progrès dans le monde

Les forces israéliennes mènent une agression de grande envergure contre le Liban. Cette agression fait suite à l’opération de la « Résistance islamique » qui a abouti à la prise de deux militaires israéliens et qui est une opération légale dans le contexte de la résistance face à Israël qui continue à occuper une partie du territoire libanais et à détenir des prisonniers libanais, dont Samir Qantar.

La nouvelle agression a eu pour conséquence la destruction d’une partie de l’infrastructure au Liban- Sud... Sans oublier les civils, morts ou blessés, et les menaces d’élargir cette agression à d’autres régions, dont la capitale Beyrouth.

Le Parti Communiste Libanais, qui appuie la résistance face à l’agression israélienne, appelle toutes les forces de la gauche et du progrès dans le monde à affirmer leur solidarité avec notre peuple, mais aussi à faire pression sur Israël, afin d’arrêter son agression, et sur les Etats Unis qui la soutiennent.

Il appelle aussi à une plus grande solidarité dans le but de libérer les territoires libanais encore occupés et les détenus libanais et arabes dans les prisons israéliennes et afin de mettre un terme final aux provocations quotidiennes d’Israël contre l’intégrité territoriale du Liban.

Le Bureau Politique Du Parti Communiste Libanais

Beyrouth le 12/7/2006

http://www.lcparty.org/130706_3.html


- Déclaration du Parti communiste d’Israël

Pour un cessez-le-feu immédiat !

Pour le retrait des soldats israéliens de Gaza et du Liban !

Les bombes causent des désastres et empêchent la paix !

Les actions démentes dirigées par les généraux de l’armée israélienne ainsi que la politique se résumant à « Aucune négociation ! » du premier ministre Olmert et du ministre de la défense Peretz se retournent contre les citoyens/ennes d’Israël comme un boomerang.

La guerre qui fait rage dans la bande de Gaza depuis deux semaines est en train de coûter la vie à de nombreuses dizaines de Palestiniens/iennes et la guerre qui a été lancée contre le Liban ne font que déstabiliser davantage la situation des citoyens/ennes d’Israël et a coûté jusqu’ici la vie à onze soldats israéliens et à une femme.

Au lieu de rechercher une solution locale négociable au problème des quatre soldats israéliens capturés, le gouvernement Parti Kadima - Parti travailliste force Israël à s’engager dans une guerre ahurissante contre les Palestiniens et contre le Liban.

Nous avertissons que les terribles résultats visibles de l’invasion du Liban et de l’attaque planifiée contre la Syrie, actions toutes deux coordonnées par le gouvernement Bush, sont en train de conduire à une autre guerre régionale généralisée.

Le Bureau politique du Parti communiste d’Israël exige du gouvernement Olmert qu’il accepte dans les plus brefs délais les propositions de cessez-le-feu immédiat dans le Nord et dans le Sud d’Israël afin de mettre, sur le champ, fin aux bombardements aériens et par l’artillerie, aux massacres de civils et à la famine qui afflige les enfants. Nous exigeons la fin du siège de Gaza, l’ouverture des voies commerciales et la permission de laisser circuler un flot ininterrompu de nourriture, de médicaments et de combustibles pour la population palestinienne de la bande de Gaza, qui est menacée de connaître un désastre humanitaire.

Le Parti communiste d’Israël réitère que la politique d’occupation, de bombardements et les ruses de "convergence" mettent en danger la vie et le futur des deux peuples, le peuple israélien et le peuple palestinien. Cette politique est responsable des crimes de guerre perpétrés contre les peuples palestinien et libanais et menace la sécurité des résidents de la ville israélienne de Sderot et des habitants/antes vivant près de la frontière du Nord.

Nous lançons un appel à toutes les personnes éprises de paix, Juifs et Arabes, pour qu’elles intensifient leur lutte en vue d’une solution politique fondée sur le démantèlement des colonies, le retrait de l’armée israélienne des territoires occupés en 1967, l’établissement d’un État palestinien ayant pour capitale la partie Est de Jérusalem, existant à côté d’Israël et l’adoption d’une solution à la question des réfugiés/ées conformément aux résolutions des Nations Unies.

Seuls le retrait des soldats israéliens de Gaza et du Liban et une paix juste et stable pourront mettre fin au massacre et garantir la sécurité de tous les peuples du Moyen-Orient.

Le 13 juillet 2006



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur