Solidarité de la Fédération Syndicale Mondiale avec les indigènes du Chiapas au Mexique

mardi 22 janvier 2013
popularité : 2%

Athènes, 27 décembre 2012

La Fédération Syndicale Mondiale (FSM) qui représente 82 millions de travailleurs de 120 pays du monde exprime sa solidarité de classe avec les peuples indigènes du Mexique, à l’occasion des mobilisations de plus de 20.000 indigènes militants de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) ce 21 décembre au Chiapas.

La Fédération Syndicale Mondiale, selon les résolutions du 16e Congrès syndical Mondial qui approuva son document politique fondamental, le « Pacte d’Athènes », s’identifie avec les valeureuses actions de lutte des mouvements indigènes ou peuples originaires, victimes vivantes depuis l’invasion des colonisateurs des capitalistes européens, qui continuent leur lutte mais au prix de grands sacrifices, de pertes de vie, dûs aux génocides perpétrés par les gouvernements obéissant au grand capital.

Au cours des dernières années se sont intensifiées les luttes des communautés indigènes dans toutes les régions, comme c’est le cas en Amérique latine et en Australie, pour le retour de leurs droits spoliés par le colonialisme et pour le respect des territoires et de leur environnement.

Aujourd’hui elles s’affrontent à la voracité des corporations transnationales, protégées par les gouvernements pro-impérialistes comme celui du Mexique, transnationales qui envahissent les territoires qui restent à ces communautés pour terminer de piller leurs richesses naturelles, comme le bois, le pétrole, le gaz, la biodiversité et veulent s’approprier leurs eaux pour les commercialiser.

La FSM exprime sa solidarité avec la lutte des mouvements indigènes ou peuples autochtones, pour la restitution de leurs droits, de leur dignité, pour le respect de leurs territoires avec toutes leurs richesses naturelles.

Nous réaffirmons notre solidarité de classe avec la lutte des indigènes et paysans du Chiapas. La FSM continuera d’exiger des sanctions contre les auteurs et responsables des génocides perpétrés contre les frères indigènes et nous continuerons notre lutte contre la barbarie que crée le capitalisme dans le monde entier.

Le Secrétariat

Extrait du Bulletin FSM n° 260 de janvier 2013 pour l’Amérique latine et les Caraïbes

Traduit de l’espagnol par Gérard Jugant



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur