Ralentir n’empêche pas d’avancer

samedi 2 mars 2013
popularité : 1%

Scoop ! Après une longue enquête, nous sommes en mesure de le révéler : le temps va radoucir ; les plantes vont bourgeonner ; le réveil de la nature est imminent. L’austérité de l’hiver va être balayée. Le printemps c’est maintenant ! Une dépêche de l’AFP est pourtant formelle : pour le changement, il faudra attendre. C’est le printemps, mais le dégel des restrictions budgétaires est renvoyé aux calendes grecques de la crise du grand marché libéral. Le commun des mortels va se serrer la ceinture pendant que d’autres vont continuer à faire prospérer patrimoine et affaires…« Ainsi s’ouvre l’éditorial du nouveau numéro (105) du mensuel Le Ravi, titré ce mois-ci »Ralentissons" !

Au centre de cette édition la "grosse enquête", qui étudie l’avantage qu’il peut y avoir à prendre le temps, à faire moins vite et mieux : tout un programme dans une société où on ne trouve même plus de temps de se parler. Partant du principe que, de nos jours, la lenteur peut devenir un acte de résistance, Le Ravi prend le conseil pour lui-même : "Afin qu’une feuille de chou ait de la saveur, il faut savoir la cultiver, ne pas la doper aux artifices de l’information spectacle (...) un plaidoyer pour un journalisme dont l’irrévérence ne s’émousse pas avec le goût pour la proximité. Il n’a de sens que pour des lecteurs qui, eux aussi, prennent le temps. Celui de s’informer."

A noter également dans ce nouveau numéro, un cahier spécial, en partenariat avec la fondation Abbé Pierre : "le Ravi expulsé de la crèche", un supplément « immobilier » d’un genre particulier, précise la rédaction : de Marseille à Nice en passant par Toulon, il donne la parole à ceux qui ne veulent pas être « expulsés de la crèche » pour finir à la rue.

On lira avec curiosité les autres enquêtes : "Bernard Tapie, brouilleur de cartes professionnel", "les primaires sont ouvertes au PS," et avec plaisir
"des femmes, leurs luttes, leurs « murs »", des femmes de Marseille, mères de famille dans les Quartiers Nords, qui se regroupent et prennent la parole…

Pour le reste, les rubriques habituelles, dont le "Contrôle technique de la démocratie", qui a testé ce mois-ci le conseil municipal de Martigues (13), et la remise du Ravi de plâtre, qui revient à juste titre en mars à David Guetta, dont le concert subventionné à 400 000 € par la mairie de Marseille a réussi à réunir en un temps record 60 000 signatures de protestation. A propos, pour signer la pétition c’est ici.

Bonne lecture...




Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur