L’UNICEF offre des contrats de reconstruction de gaza à ... Israël !

lundi 4 juin 2012
popularité : 2%

L’organisation des Nations Unies a soumissionné divers pays pour reconstruire la bande de Gaza, et certains contrats ont été remportés par des entreprises israéliennes.

Immoral, incompréhensible, on n’a pas de mots pour qualifier l’attitude des organismes des nations Unies qui préfèrent offrir à Israël, plutôt qu’à des Palestiniens, des marchés pour la reconstruction de ce qu’Israël a détruit pendant l’opération « plomb durci ».
Les bombardements israéliens pendant les 3 semaines de l’hiver 2008-2009 ont entraîné la destruction de plus de 3500 maisons, ainsi que des bâtiments industriels et des infrastructures de santé, d’eau et d’électricité.

Détruisez, détruisez ! Maintenez le blocus ! Non seulement vous ne serez pas punis, mais en plus cela vous rapportera de l’argent. Voilà le message que l’UNICEF vient de faire passer à Israël en lui proposant, plutôt qu’aux Palestiniens, deux marchés bien lucratifs.

Oussama Kahil, chef adjoint de l’Union palestinienne des entrepreneurs, a déclaré au quotidien qu’un certain nombre de sociétés israéliennes ont contacté les entrepreneurs dans la bande de Gaza en leur offrant la moitié des recettes des offres pour exécuter les projets.
”Il est déraisonnable que l’occupation israélienne soit récompensée pour sa destruction de l’économie de Gaza,” a déclaré à Al-Kahil Quds Al-Arabi. “Ce pays a mené une guerre sans relâche pour réduire nos moyens de subsistance, et maintenant nos marchés sont ouverts à ses entreprises.”
Kahil a déclaré que son syndicat a envoyé des lettres à tous les entrepreneurs dans la bande de Gaza, les mettant en garde en cas de coopération avec des entreprises israéliennes.
”Grâce à la moralité et le patriotisme, il ne sera pas permis à quiconque de traverser cette ligne rouge », a-t-il dit. L’association des ingénieurs palestiniens a également déclaré qu’il serait “juridiquement et à l’échelle nationale impossible de poursuivre une collaboration avec des membres qui travaillent avec Israël.

Le syndicat des entrepreneurs palestiniens vient d’appeler au boycott de l’UNICEF, dont le représentant, Jean Gough (Représentante spéciale de l’UNICEF dans les Territoires palestiniens occupés, qui, comme c’est symptomatique, a gardé le nom, et le prénom de son mari...), pour ne pas la nommer, a notamment confié à Israël l’installation d’une unité de désalinisation de l’eau à Gaza, dont l’eau est devenue impropre à la consommation, à cause d’Israël !

L’UNICEF, qui doit se soucier de la santé des enfants, sait pertinemment que les travaux de reconstruction dans la bande de Gaza sont entravés par Israël, qui refuse depuis 3 ans l’approvisionnement vers Gaza de la plupart des matériaux de construction. Il n’est qu’à voir la file immense des camions qui attendent de pouvoir livrer leur cargaison à Gaza. C’est ce blocus de Gaza qui a entraîné la fermeture de milliers d’entreprises, le chômage et la misère.

Honte à l’UNICEF ! Honte à ceux qui se taisent !

D’après Europalestine et Terre Promise.

Transmis par La_peniche



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur