Soutenir la cause sahraouie jusqu’à la victoire

samedi 9 septembre 2006
popularité : 2%

Le gouvernement marocain a profité cet été que les regards soient tournés en priorité vers le Moyen-Orient pour renforcer sa politique répressive contre les habitants Sahraouis dans les zones occupées.

Plusieurs ex-prisonniers politiques sahraouis récemment libérés ont été de nouveau arrêtés et torturés. Brahim Sabbar, secrétaire général de l’association sahraouie des victimes des graves violations des droits humains, a été arrêté, torturé et condamné à de la prison après un procès scandaleux. Ali Salem Tamek, un des plus célèbres militants des droits de l’homme, qui a déjà passé plusieurs années en prison, a été empêché de rejoindre le Sahara occidental.

Mais les militants politiques et les défenseurs des droits de l’homme ne sont pas les seuls à subir la répression qui s’est renforcée depuis la visite du Haut - Commissariat des Nations-Unies et les droits de l’homme...qui n’a toujours pas rendu son rapport.

A chaque manifestation pacifique organisée pour exprimer leur droit à l’autodétermination, des habitants sahraouis, notamment des jeunes, sont arrêtés, subissent des violences de la part des forces de sécurité ou « disparaissent » après leur enlèvement. La dégradation de la situation a amené l’Association Marocaine de Défense des Droits humains (AMDH) à dénoncer « les détentions arbitraires, la torture, l’intrusion dans les domiciles de plusieurs habitants, les jugements injustes et l’utilisation abusive de la violence ».

Le 30 août, les prisonniers politiques sahraouis d’Inzegan et Ait Melloul ont commencé une grève de la faim pour protester contre les traitements inhumains auxquels les soumet l’administration pénitentiaire.

Une délégation de militants français du CORELSO et des Amis de la RASD, qui s’est rendue dans les territoires occupés en juillet, a pu prendre conscience de la répression dont elle a été elle-même victime : suivi et contrôle permanents, fouilles fréquentes de la voiture, longs interrogatoires dans les commissariats de police. Elle a noté « l’omniprésence des forces militaires et de sécurité, le Sahara Occidental est de plus en plus une forteresse assiégée avec une colonisation marocaine à outrance : constructions, équipements multiples au bénéfice des Marocains de plus en plus nombreux alors que les Sahraouis deviennent, dans leur propre pays, invisibles dans l’espace public et dans les activités ».

La délégation a pu également mesurer le courage et la détermination du peuple sahraoui.

Effectivement, malgré la violence de la répression, les arrestations, les tortures, les procès, les destructions de maisons, les habitants sahraouis des territoires occupés poursuivent depuis le 21 mai 2005 leur action, le plus souvent sous la forme de manifestations pacifiques, pour protester contre les violations des droits humains et réclamer le droit à l’indépendance. Cette « intifada » pacifique est « une véritable résistance civile non violente » qui constitue « une troisième voie à grande portée » entre la diplomatie et le conflit armé, comme l’a caractérisé récemment une étude d’une revue canadienne d’études stratégiques et de la défense.

Cette étude a analysé la transformation de la stratégie du mouvement sahraoui en faveur de l’indépendance à partir de la lutte armée et de la diplomatie conduites par le Front Polisario jusqu’à la résistance civile pacifique conduite par les Sahraouis vivant dans les territoires occupés du Sahara Occidental. Pour les auteurs de cette étude, « la force majeure du mouvement en faveur de l’indépendance du peuple sahraoui réside dans la légitimité de ses revendications conformes au droit international, le soutien international dont bénéficie la RASD, la cohésion de la population sahraouie et les nouveaux mécanismes dans la gestion démocratique exprimés par le peuple sahraoui vivant sous l’occupation ou en exil ».

Cette analyse apporte de l’eau au moulin de l’appel de la délégation française à multiplier les délégations des pays d’Europe dans les zones occupées pour exprimer leur solidarité aux luttes du peuple sahraoui et témoigner à leur retour du soulèvement populaire et de la répression. Avec l’objectif de les relayer dans les médias et de contraindre les gouvernements, en priorité l’Espagne et la France, et les Nations-Unies à faire respecter la légalité internationale par l’organisation du référendum d’autodétermination et d’assurer la protection de la population sahraouie contre les exactions des autorités marocaines d’occupation.

La résistance civile du peuple sahraoui a besoin d’être encouragée et relayée en Europe et dans le monde. Le soutien international au Front Polisario et à la RASD constitue également un encouragement pour celles et ceux qui luttent dans les zones occupées. Dans la dernière période, les gouvernements de Nouvelle-Zélande et du Panama ont réaffirmé leur soutien à la cause sahraouie. Le secrétaire général du Congrès national africain (ANC), Kgalema Mohlante, a effectué en août une visite officielle aux autorités gouvernementales de la RASD. Il a réaffirmé l’attachement de l’ANC « à ses positions constantes soutenant le peuple sahraoui dans sa lutte pour la liberté et l’indépendance ».

Ce soutien international constitue un point d’appui important et un encouragement à poursuivre l’action, en priorité auprès des gouvernements français et espagnol et des Nations-Unies pour le rejet du « plan d’autonomie » avancé de façon unilatérale par le Maroc qui ne respecte pas le droit international et pour la mise en oeuvre de mécanismes efficaces, assortis si nécessaire de sanctions, pour l’application pleine et entière du plan de paix des Nations-Unies jusqu’à la tenue d’un référendum d’autodétermination sur l’avenir du Sahara Occidental. Pour briser le silence des médias, vaincre la complaisance et la complicité des gouvernements à l’égard du Maroc, le peuple sahraoui des camps de réfugiés et des territoires occupés a besoin de tout notre soutien jusqu’à la victoire.



Commentaires

Logo de kef el hadid
mardi 12 décembre 2006 à 17h52 - par  kef el hadid
Logo de kef el hadid
dimanche 19 novembre 2006 à 18h18 - par  kef el hadid
Logo de el hachimi driss
vendredi 10 novembre 2006 à 17h28 - par  el hachimi driss
Logo de Moustapha ali
samedi 23 septembre 2006 à 01h20 - par  Moustapha ali
Logo de Charles Hoareau
samedi 9 septembre 2006 à 17h49 - par  Charles Hoareau

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur