l’UKRAINE : analyse sans manichéisme...

vendredi 9 mai 2014
popularité : 2%

un Papier intéressant de Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction de L’Humanité est consultable ici :
http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Ukraine-face-a-la-montee-des-perils_a7861.html

Ukraine : face à la montée des périls Dimanche 4 Mai 2014.
L’article est d’autant plus à lire que , ici ou là nous avons pu parfois-moi le premier-donné à penser.. que nous aurions considéré POUTINE,.. comme un un espèce de bouclier des Droits des peuples , une sorte de contre-modèle d’un BLUM dont la « non intervention » avait permis que Franco et ses alliés fascistes « garrotte » la jeune République d’Espagne du Frente Popular..

Nous avons certainement, « tranquillement »à poser en débat quelques questions..auxquelles je n’aurais pas la prétention d’apporter des réponses.
Mais puisque ROUGE MIDI est un lieu de confrontations fraternelles, autant que je livre ici mon sentiment.
A.C

Notre histoire de ce qu’a été la Lutte permanente pour les libertés, chez nous, grâce notamment au mouvement ouvrier et son parti communiste (celui d’avant) nous aide t- il à comprendre que nous assistons à des séquelles de ce qu’ont été des décennies de vie dans des régions ou les zones d’influence, le résultat des guerres inter-bourgeoisies, ont dessiné des « frontières » « d’État-Nations », qui ont conditionné des modes de vies, ou jamais, les Masses-qui font l’Histoire- (pardon de ce rappel permanent à MARX) n’ont été réellement impliqués dans des choix s’exprimant par « l’autodétermination », ?

-La Grande révolution d’Octobre 17, pourtant émancipatrice, a conduit à ce que le jeune État ouvrier russe..sur les bases de la « Grande Russie » , tout en cherchant à tâtons des formes de vie basée sur le respect des identités nationales diverses n’a -t-elle pas conduit à une russification« à marche forcée » de certaines parties de l’est européen ?

Le« socialisme »post-léniniste , a mêlé, avec Staline, carottes et bâtons.

« L’agression hitlérienne de juin 41 n’a jamais soudé totalement l’union des Républiques Soviétiques » en un bloc ou les aspects de classe auraient pris le pas sur les « nationalismes ».

Même Staline, quand la Wermacht est aux portes de Moscou, lui qui vient de « régler » à sa façon les réticences , les oppositions à sa politique par des millions de victimes, peut ressouder les peuples d’URSS en se référant à la « Grande Russie » (cf :fameux discours commençant par« Chers Frères, Chères soeurs »)

Comment s’étonner que l’Impérialisme unipolaire a qui suivi 1991 aie pu réactiver partout des haines que l’amélioration relative des conditions de vie dans des zones encore moyenâgeuses dans les années 20 avaient partiellement gommées ?

Surtout du fait que l’importation des recettes du Capital ne pouvaient que provoquer divisions, dissensions, retour des « vieux démons » nationalistes, réapparitions des repères religieux, tout cela avec, l’abandon de toute référence aux principes élémentaires du Marxisme, c’est à dire à la Lutte des Classes.

Comment ne pas voir que, par exemple, le dépeçage de l’ex Yougoslavie et la création d’un État fantoche comme le Kosovo, a la seule condamnation des horreurs commises par les Serbes (assimilé à l’ex communisme ), avec le soutien à des forces croates ou bosniaques en niant ce qu’elles ont de violemment « réactionnaires », de restes d’anticommunisme des Ante Pavelitch, ce que leur combat portait de « pourri », donc , que tout cela a alimenté la frustration de millions de travailleurs, de « petites gens » qui , pour la plupart, avaient pu un instant imaginer que les aspects négatifs d’un « socialisme imposé » seraient effacé en conservant ce qui avait amélioré leur vie.

Que je ne sais quelle « contagion » de « démocratie » fantasmée, serait complétée par l’élévation du niveau de vie , freiné par le « blocage » de l’expérience soviétique, incapable de par son rapport aux masses, de pouvoir générer des forces productives en situation de satisfaire tous les besoins essentiels du plus grand nombre : les libertés en font partie, avec le droit à la santé, à la culture, à l’emploi , à l’éducation...

Ce qui est l’ensemble non exhaustif des droits inaliénables des seuls créateurs de richesse : le prolétariat.

Oui,des oligarchies « post- »socialistes" (avec les mêmes apparatchiks) ont remplacé les sièges du parti en Mac Do et foyers de SDF pour les uns, et luxe de la corruption pour les autres.

Oui, à l’est la russophonie, a surtout un lien avec le fait que cette région est essentiellement celle ou se concentre la classe ouvrière, une réalité objective (meilleures conditions de vie en Russie qu’en Ukraine, une certaine crainte-justifiée selon moi que les nouveaux oligarques de Kiev ayant remplacés avec le soutien des pires affairistes et des forces néo-fascistes les ex « maitres » du pays, ne fassent des zones de l’Est un terrain de super-exploitation (on sait ce qu’est devenue la RDA), ces éléments conjugués expliquent l’affrontement .

On ne peut bien entendu pas nier que Poutine avance ses pions.

Et en même temps ne pas constater que le drame ukrainien est à analyser dans le cadre des contradictions qui minent un système capitaliste en crise systémique , qui ne peut générer que des recherches de solutions qui, toutes seront « naturellement » à cent lieux de processus d’émancipation(sans insister sur les questions d’approvisionnement énergétiques qui font de l’Iran , de la Russie et du Venezuela des sacrés épines dans le talon d’Achille du Capital).

D’où, selon moi, un besoin urgent de coopérations, d’échanges entre les forces qui se réclament du communisme , pour construire un nouvel internationalisme !

Qui ne saurait passer parle le « simplisme » selon lequel les amis des mes ennemis sont mes amis« et /ou »Poutine est notre rempart contre l’Impérialisme US et son UE-OTAN« Pas plus que les »insurgés" barbus syriens ne sont des Communards , ni, vu d’un autre regard , El Assad je ne sais quel Lumumba, Castro ou Chavez !

Ni manichéisme de la pensée, ni « démocratisme » à la BHL ou « communisme » à la sauce de ceux qui , j’en connais, prétendent que la Corée du Nord c’est « socialiste » puisqu ’ Obama lui est hostile.

Cordialement.

A.C

Note
Sur Ante Palevitch, les Oustachis, on lira

http://fr.metapedia.org/wiki/Ante_P...

Pendant plus de trois années une abominable guerre civile va faire 1.706.000 victimes dans ce pays qui compte 15.000.000 d’habitants. L’armée du NDH combat avec les forces de l’Axe, contre le mouvement des résistants de Tito (les partisans communistes) et les tchetniks (résistants royalistes).
En représailles aux crimes des partisans, les Croates exécutent par dizaines de milliers les Serbes, les juifs, les Tsiganes et les anti-fascistes au camp de Jasenovac et les femmes et enfants à Stara Gradiška. Pendant ce temps les musulmans du Kosovo exterminent les paysans serbes qu’ils remplacent par des colons albanais

L’écrivain communiste Curzio Malaparte, alors correspondant de guerre d’un journal italien, avait écrit un billet dans lequel il relatait son entretien avec Pavelitch, au cours duquel des Oustachis de sa garde personnelle étaient venus lui apporter en hommage, de la part d’un de leurs chefs (devant le journaliste italien qui l’interviewait !) une bourriche d’huîtres - ou de quelque chose de visqueux qui y ressemblait.
Tout fier, le grand dictateur Ante Pavelitch l’avait montrée à Malaparte comme preuve du dévouement de ses hommes. Elle était pleine à ras bords d’yeux arrachés à des Serbes prisonniers.



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur