Résultat du référendum : Des centaines de milliers ont soutenu la proposition du KKE

mercredi 8 juillet 2015
par  Romain
popularité : 2%

Le 5 juillet 2015, un référendum a été tenu en Grèce. La question était de savoir si les citoyens acquiesçaient ou pas l’accord proposé, émis par le groupe UE-FMI-BCE, qui doit poursuivre les mesures anti-peuple d’un montant de 8 milliards d’euros.

La majorité gouvernementale SYRIZA-ANEL a rejeté la proposition du KKE, qui voulait aussi soumettre au jugement du peuple grec par référendum le projet d’accord du gouvernement ainsi que les questions de l’abrogation des lois austéritaires de ces dernières années et la sortie de l’UE. Dans le même temps, la coalition gouvernementale a expliqué que le NON au référendum doit être interprété comme l’approbation de son projet d’accord avec l’UE-FME-BCE qui, dans 47+8 pages, inclue également des mesures anti-peupleet anti-ouvrier, d’environ 8 milliards d’euros.

Dans ces conditions, le KKE appelle les travailleurs à refuser le faux dilemme posé par le référendum, en utilisant tous les moyens appropriés. Les militants du KKE distribuaient devant les bureaux de vote leur propre bulletin, où était inscrit :

NON À LA PROPOSITION DE L’UE-FMI-BCE
NON À LA PROPOSITION DU GOUVERNEMENT
SORTIE DE L’UE, AVEC LE PEUPLE AU POUVOIR

Bien entendu, ces bulletins allaient être compté comme nuls, mais avec le vote blanc et l’abstention ils représentent un courant politique qui conteste les choix du gouvernement SYRIZA-ANEL et des organisations impérialistes, avec lesquelles l’exécutif négocie les besoins de capitaux en Grèce.

Il doit être noté qu’avec les partis de la coalition gouvernementale, les fascistes d’Aube dorée ont aussi pris position pour le NON, comme d’autres groupes nationalistes ou d’extrême-gauche, comme ANTARSYA.

De l’autre côté, l’opposition de droite Nouvelle démocratie, sociaux-démocrates du PASOK qui ont gouverné jusqu’en janvier 2015, avec POTAMI, KIDHSO (le parti de l’ancien Premier ministre G. Papandreou) et d’autres plus petites forces politiques bourgeoises ont pris position en faveur du OUI, en considérant que cela serait interprété en un “rester dans l’UE à tout prix”.

Les résultats :

Dans ses premières déclarations après l’annonce des résultats D. Koutsoumpas, Secrétaire général du KKE, a salué les centaines de milliers qui ont répondu à l’appel du KKE et n’ont pas cédé au chantage, ceux qui ont déposés le bulletin du KKE dans l’urne, une proposition que le gouvernement a refusé de soumettre au vote du Parlement, retirant au peuple le droit de s’exprimer massivement dans l’isoloir.
Il a noté qu’en rapport avec la douteuse question du soudain référendum, une partie de la population a pu s’extirper du piège, de la déception et ont donné une première réponse avec le bulletin nul, le vote blanc, quand certains ont choisi l’abstention.

Le SG s’est particulièrement adressé à ceux qui ont choisi le NON, croyant qu’en agissant de la sorte ils pourraient arrêter l’austérité, ils pourraient répondre aux mesures anti-peuple et aux mémorandums. Ils leurs a demandé de ne pas être satisfaits et de ne pas consentir aux efforts du gouvernement pour transformer ce NON en OUI en nouvelles mesures austéritaires. Il a insisté sur la main tendue que le KKE leur apporte, pour lutter contre la détérioration de leurs vies, qui commencera le jour après le référendum.

Le KKE a diffusé un appel militant similaire à ceux qui ont choisi le OUI sous la pression de leurs employeurs, par peur de voir les banques fermer ou crainte des conséquences sur leurs salaires, leurs pensions et leurs petites économies.

Le KKE note que les négociations promises par M. Tsipras, basées sur ses propositions, mèneront inévitablement à un nouveau mémorandum, pire que le précédent.

La situation souligne la nécessité pour le mouvement et pour nos militants d’adopter de façon massive et déterminée la proposition du KKE, pour une sortie de la crise favorable au peuple. Le KKE sera en première ligne de toutes les luttes à venir, renforçant, à partir de demain, la ligne anti-monopole anti-capitaliste, le ralliement autour du KKE.

Publié sur le site du KKE le 06.07.2015

Traduit et transmis par RT



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur