Carrefour Port de Bouc

dimanche 10 avril 2005
popularité : 2%

Marseille, le 8 avril 2005

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UD CGT 13

La direction de Carrefour refuse toujours de négocier sur les revendications des salariés en grève depuis 15 jours. Blocage de la direction qui continue d’utiliser tous les stratagèmes pour laisser pourrir le conflit. Mensonges, mesures, pressions sont faites sur les salariés en permanence.

A l’image des entreprises réalisant des profits gigantesques, Carrefour tente de désinformer l’opinion publique affirmant que le 2e groupe mondial serait déficitaire et que le magasin de Port de Bouc serait en perte de chiffre d’affaire depuis plusieurs années. C’EST TOTALEMENT FAUX ! Les chiffres officiels donnés par la direction le prouvent avec les comptes émanant du Comité d’Entreprise. Le magasin est en progression constante depuis des années. La direction, de ce fait, ment aux salariés, aux pouvoirs publics, à la population, à ses clients.

Le 10 mars, des centaines de milliers de manifestants ont sillonné les rues pour dire STOP au racket des patrons et pour exiger un partage des fruits de leur travail. Au soir du 10 mars, Monsieur Raffarin annonçait même que les patrons devaient rouvrir les négociations. Résultat : rien de fait ! Les conflits sont croissants sur les salaires, 35 H, jour férié etc... Le groupe Carrefour n’échappe pas à la règle : le conflit du 25 mars et la grève dans 120 magasins sur 180 nationalement.

Non seulement le groupe Carrefour fait des profits énormes mais de plus il supprime la participation aux bénéfices, les primes etc...

La grève des salariés de Carrefour Port de Bouc est légitime. Plus que jamais ils restent déterminés malgré les provocations et intimidations. L’UD CGT des Bouches du Rhône interpelle le Préfet de Région (qui est le représentant de l’Etat) afin qu’il mette tout en Å“uvre pour qu’il y ait de véritables négociations qui ne soient ni manipulées, ni pipées d’avance.

La CGT, présente depuis le début dans ce conflit exige que cesse ces manipulations. Elle continuera à se battre avec les salariés et mettra tous les moyens pour faire en sorte que les salariés soient entendus. L’UD CGT des Bouches du Rhône ne laissera pas une multinationale faire sa loi au détriment des salariés en lutte pour l’amélioration de leur pouvoir d’achat et de leurs conditions de travail.

Contact : Thierry PETTAVINO 06 72 93 58 96



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur