Aborigènes : Le quart-monde de l’Australie

mardi 26 juin 2007
popularité : 2%

Cas avérés d’abus sexuels sur enfants, conditions de vie miséreuses : la situation des aborigènes australiens est ahurissante. Le gouvernement australien réagit en proposant une série de mesures qui vont de l’interdiction de l’alcool à la menace de la suppression des aides sociales en passant par un contrôle accru de l’Etat fédéral sur les territoires autonomes aborigènes.

Il y a tout juste un an, le Musée du Quai Branly, dédié aux arts premiers, ouvrait ses portes. L’occasion notamment de s’extasier devant les Å“uvres du peintre aborigène réputé John Mawurndjul. Une célébration qui masquait des réalités inquiétantes.

La publication d’une sériede rapports officiels australiens, ce mois-ci, révèle un constat saisissant sur la condition des autochtones d’Australie (leur présence y serait avérée depuis environ 50 000 ans) par rapport aux autres communautés : une espérance de vie inférieure de 17 ans, 13 fois plus de chances d’aller en prison et un revenu moyen inférieur de moitié.

Depuis la colonisation de l’Australie par les Européens au XVIIe siècle, les Aborigènes, qui ne représentent plus aujourd’hui que 2% de la population, sont la communauté la plus défavorisée du pays. Ils cumulent les handicaps de la pauvreté, notamment en raison d’un accès réduit à l’éducation. Malgré quelques progrès en matière d’emploi au cours des dix dernières années, ils connaissent toujours les taux de chômage, d’alcoolisme etde violences conjugales les plus élevés. Par ailleurs, une étude réalisée par une commission gouvernementale dans le Territoire du Nord et rendue publique la semaine dernière, dévoile que des abus sexuels auraient été perpétrés sur des enfants dans chacune des 45 communautés du Territoire (lequel compte environ 60 000 Aborigènes).

Une situation des plus alarmantes pour le Premier ministre conservateur, John Howard, qui a déclaré l’urgence nationale au sujet des enfants indigènes. Aux grands maux les grands remèdes : interdiction de l’alcool et de la « pornographie » dans les régions aborigènes, contrôle des ordinateurs financés sur fonds publics pour vérifier s’ils ne contiennent pas d’images obscènes. Mais surtout, des restrictions dans le versement des aides sociales sont également prévues pour limiter toute inclinaison à l’achat d’alcool par les parents et inciter à l’assiduité des enfants à l’école.

Pour ce faire, l’Etat fédéral entend se réapproprier l’administration des Territoires du nord pendant les cinq prochaines années. Une entorse à la relative autonomie des Aborigènes octroyée dans les années 70.

Des responsables aborigènes analysent cette annonce comme un retour au paternalisme de la majorité blanche sur les minorités indigènes, comme Mitch qui exprime sa colère sur la CNN : « Je suis absolument dégoûtée par ce type d’encadrement condescendant ». Membre du bureau gouvernemental chargé de l’aide aux populations autochtones, elle ajoute : « Lier l’abus d’alcool aux versements de l’aide sociale est tout simplement répugnant (...) S’ils veulent appliquer de telles lois, ils devront le faire avec chaque personne en Australie et pas seulement avec les noirs (aborigènes) ».

Il y a bien l’industrie florissante de l’art aborigène qui pourrait laisser penser que la situation n’est pas si dramatique. Elle rapporterait en effet entre 500 et 600 millions de dollars par an selon les sources. Néanmoins, les résultats de la commission d’enquête du Parlement fédéral témoignent d’une multiplication des cas d’exploitation dans ce secteur et de conditions de travail « effroyables ». Les artisans aborigènes qui recopient leurs motifs traditionnels sont payés trois sous, tandis que leurs patrons blancs revendent ensuite les Å“uvres à prix d’or aux collectionneurs et aux touristes (on négocie en centaines de millions de dollars).

Malgré la célébration des 40 ans du référendum qui accordait aux autochtones le statut de citoyen, en mai 1967, les Aborigènes restent des citoyens de seconde zone.

Le 22/06/2007 - par Lydie Marlin- web Marianne

Transmis par Linsay



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur