Les brèves d’avril 2010

mercredi 14 avril 2010
popularité : 2%

- ALGERIE : Le Comité national pour la défense des droits des travailleurs, créé par des syndicats autonomes, a reçu en quelques semaines plus de 300 dossiers déposés par des salariés des compagnies pétrolières étrangères présentes en Algérie ; certains ont été victimes de licenciements abusifs.

- AFGHANISTAN : Au moment où le président Obama décidait de renforcer la présence militaire des Etats-Unis en Afghanistan, on apprenait que plus de 1000 soldats étasuniens avaient déjà été tués (dont 316 en 2009, l’année la plus meurtrière) dans le cadre de l’opération internationale lancée depuis plus de huit ans.

- BELGIQUE : Le 19 mars, le gouvernement belge a décidé, sous la pression des Etats-Unis et contre l’avis majoritaire de la population, de prolonger d’un an jusqu’à fin 2011 sa présence militaire en Afghanistan en la maintenant à son niveau de 626 hommes.

- BRESIL : C’est à l’initiative du mouvement paysan « Via Campesina » qu’est organisée chaque 17 avril la « Journée internationale des luttes paysannes » (le 17 avril 1996, 19 paysans brésiliens avaient été tués par la police alors qu’ils réclamaient l’accès à la terre) ; pour cette journée d’action du 17 avril, des syndicats, associations, ONG du monde entier manifestent sous diverses formes pour défendre la souveraineté alimentaire.

- CHINE : En 2009, la Chine est devenue le premier pays investisseur « vert » dans le monde en dépassant les Etats-Unis pour l’investissement dans les technologies vertes ; elle y a consacré plus de 34 milliards de dollars, soit une augmentation de 50% par rapport à 2008.

- COLOMBIE : Le régime des préférences généralisées (SPG), mis en place par l’Union européenne avec certains pays, accorde des conditions favorables aux échanges commerciaux ; des parlementaires européens ont demandé la révision de ce régime pour la Colombie où se poursuit une violation délibérée des droits de l’homme, notamment le meurtre de syndicalistes et de populations autochtones.

- COREE DU SUD : C’est à une très faible majorité (5 voix contre 4) que la Cour constitutionnelle de Corée du Sud a déclaré la peine de mort constitutionnelle et décidé de la maintenir ; actuellement, 55 prisonniers sont en attente d’exécution mais aucune exécution n’a été effectuée depuis 1998.

- EGYPTE : A l’initiative de deux mouvements d’opposition « La jeunesse du Six-Avril » et le groupe Kefaya (Assez !"), des manifestations ont été organisées le 6 avril pour réclamer la fin du régime de Moubarak ; elles ont été violemment réprimées par les policiers anti-émeute qui ont procédé à de nombreuses arrestations.

- ETATS-UNIS : Les médias occidentaux n’en ont pas dit un mot : le 20 mars, jour anniversaire de l’agression contre l’Irak, une marche nationale a rassemblé des milliers de manifestants dans tout le pays pour demander le retrait des troupes étasuniennes d’Afghanistan et d’Irak.

- GRANDE-BRETAGNE : La Fédération des syndicats britanniques a adopté une déclaration soutenant le peuple sahraoui dans sa juste lutte pour l’autodétermination et l’indépendance. Un exemple à suivre par d’autres syndicats !

- GUYANE : Le 9 avril, la police de l’Air et des Frontières a répondu à une demande de carte de séjour pour raisons médicales en expulsant vers le Brésil une jeune Brésilienne de 22 ans, malade mentale qui était suivie par un centre médical à Cayenne où habite sa mère. RESF-Guyane a lancé une action pour demander son retour.

- HAITI : Le tremblement de terre, qui a dévasté l’île, a été utilisé comme prétexte par les forces impérialistes pour réoccuper militairement le pays. L’association « Agir contre le colonialisme aujourd’hui » (ACCA) a lancé une campagne qui « exige le départ des armées de la recolonisation, l’abolition immédiate de la dette extérieure du pays, l’attribution de prêts gratuits non conditionnés destinés à reconstruire... »

- HONDURAS : En invitant le président putschiste au 6e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, d’Amérique Latine et des Caraïbes, qui se tiendra en mai à Madrid, l’Union européenne reconnait de fait le coup d’Etat du 28 juin 2009. Une pétition a été lancée contre cette invitation à l’adresse de la présidence espagnole de l’UE (envoyer les signatures à LuisG.Perez@cifcaeu.org).

- INDE : 150 000 paysans indiens se sont suicidés ces dix dernières années, notamment à cause d’un endettement insupportable dû à des taux de prêt usuraire.

- ISRAEL : L’Etat d’Israël viole délibérément la 4e Convention de Genève en détenant les prisonniers palestiniens sur son territoire ; de plus, il interdit aux familles de Gaza de rendre visite à leurs prisonniers depuis quatre ans. En signe de solidarité avec les familles de Gaza, les prisonniers palestiniens ont décidé de ne pas avoir de visite familiale pendant le mois d’avril. Dans une lettre publiée sur le site www.aloufok.net, le prisonnier franco-palestinien Salah Hamouri lance un appel pour saisir les autorités israéliennes de cette situation (Ambassade d’Israël en France 3 rue Rabelais 75 008 Paris).

- LUXEMBOURG : A l’initiative du Comité de liaison des associations d’étrangers (CLAE), une pétition a été lancée au 27e Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté qui s’est tenu fin mars à Luxembourg pour dire « Non aux expulsions des demandeurs de protection internationale ».

- MALI : Dans un pays où 85% de femmes sont excisées, des associations de femmes mènent l’action pour exiger l’arrêt de cette pratique héritée d’une tradition ancestrale (d’après l’Organisation mondiale de la santé, 100 à 140 millions de femmes sont excisées dans le monde, y compris en Europe)

- MAROC : Dans son rapport 2010, l’association internationale des droits de l’homme « Human Rights Watch » estime que la situation des droits de l’homme s’est globalement détériorée au Maroc : « Le gouvernement, aidé par des tribunaux complaisants, a utilisé une législation répressive pour punir et emprisonner des opposants non violents, en particulier ceux qui violent les tabous en critiquant le roi ou la monarchie, en contestant la »marocanité« du Sahara occidental ou en »dénigrant« l’Islam ».

- PAYS-BAS : Une Conférence mondiale sur le travail des enfants aura lieu à La Haye les 10 et 11 mai ; elle devrait se conclure par un appel à la mobilisation pour lutter contre le travail des enfants (d’après l’OIT, plus de 200 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent dans le monde).

- SAHARA OCCIDENTAL : Six défenseurs sahraouis des droits de l’homme, détenus à la prison de Salé pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » depuis leur retour des camps de réfugiés de Tindouf, ont décidé de mener une grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention et réclamer leur libération ; 32 prisonniers politiques sahraouis les ont rejoints dans cette grève par solidarité.

- SERBIE : Emir Kusturica, cinéaste et musicien, s’est engagé dans la campagne pour la libération des 5 Cubains prisonniers politiques aux Etats-Unis.

- SLOVENIE : Un symposium international, avec la participation de juristes et de personnalités politiques, a été organisé en février à Ljubljana sur le Sahara occidental ; il s’est conclu par un appel à ne pas allouer d’aide financière au Maroc (comme le fait l’Union européenne sans condition) car celle-ci sert pour une part à « renforcer ses infrastructures militaires au Sahara occidental et à poursuivre la répression contre la population sahraouie ».

- SYRIE : Avec la Ligue arabe, la Syrie a vivement dénoncé les nouvelles dispositions militaires israéliennes qui permettraient d’expulser de Cisjordanie toute personne y résidant sans autorisation ; un appel a été lancé à la communauté internationale pour trouver « une position claire sur les tentatives israéliennes d’appliquer une politique de nettoyage ethnique en Cisjordanie et d’expulser les Palestiniens de leur patrie ». Une fois de plus, Israël bafoue le droit international !

- TUNISIE : L’Union européenne vient de décider d’accorder une aide financière de 240 millions d’euros à la Tunisie pour la période 2011-2013. Une façon d’encourager Ben Ali à poursuivre ses violations des droits de l’homme ! Pour l’Union européenne, les intérêts économiques, commerciaux et financiers passent avant les droits de l’homme.

- TURQUIE : Le 8 avril, la Cour pénale de Diyarbakir a condamné Leyla Zana à trois années de prison pour s’être exprimée en kurde lors de deux manifestations organisées par le Parti démocrate des peuples en 2008 ; Leyla Zana a déjà passé plusieurs années en prison pour avoir parlé en kurde au Parlement.

- YEMEN : Plusieurs centaines de femmes yéménites ont manifesté le 23 mars devant le Parlement à Sanaa pour soutenir la loi controversée imposant un âge minimum de 17 ans (au lieu de 15) pour le mariage des filles ; Nojoud Ali, mariée de force et divorcée à 10 ans, participait à la manifestation (d’après un rapport du ministère des Affaires sociales, 25% des femmes yéménites sont mariées avant l’âge de 15 ans).



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur