BANDE DE GAZA L’Egypte menace d’attaquer Israël s’il poursuit son offensive contre Gaza.

La chaine Alarabya a mis en ligne sur son site une vidéo montrant la mort du chef militaire du Hamas
jeudi 15 novembre 2012
popularité : 2%

Hier, l’aile politique des Frères musulmans, un parti anciennement dirigé par l’actuel président égyptien Mohammed Morsi, a annoncé que l’Egypte s’impliquera dans le conflit entre le Hamas et Israël, si ce dernier continuait de « tuer les Palestiniens dans la bande de Gaza ».
Une telle action israélienne, a déclaré le parti, inciterait l’Egypte à une action conjointe arabe et internationale pour arrêter les massacres. Le parti a également averti qu’Israël « doit prendre en compte les changements dans la région arabe et surtout en Egypte…

« L’Egypte ne permettra plus que les Palestiniens soient soumis à l’agression israélienne, comme par le passé », a déclaré son porte-parole.

La question est maintenant de savoir si l’administration Obama sera en mesure d’empêcher l’Égypte de tenter une intervention ouverte ou secrète au nom du Hamas dans la bande de Gaza. « Si les Etats-Unis se conduisent par faiblesse disent les supporters américains d’Israël, la sécurité de celui-ci sera en grand danger. »

Les dizaines de roquettes qui ont été tirées sur Israël ont néanmoins vu l’administration Obama réagir « en faveur d’Israël contre le terrorisme », ce même terrorisme qu’ils soutiennent en..Syrie. L’administration Obama est donc au pied du mur. Elle à l’initiative et qui vante le printemps arabe ou plutôt ce qu’elle nomme l’éveil de la liberté, se transforme sous sa houlette plutôt en printemps salafiste.

En outre, la remise en cause par l’Egypte de la signature du traité de paix de Camp David avec Israël se précise. Israël est finalement le boulet de l’Occident et ceci risque d’aller plus loin. Le rappel au Caire de l’ambassadeur égyptien accrédité à Tel Aviv et le renvoi de l’ambassadeur israélien qui a une heure pour quitter le Caire sont des indicateurs…

Mais, avec les roquettes qui tombent actuellement sur Israël, où, on compte rien que hier soir plus de 200 blessés et 3 morts dont un militaire suite aux missiles Al-Qassam tombés sur Tel Aviv, Ashdod et Dimona, l’heure est grave.

Le responsable du Shin Bet aurait réchappé à un tir d’un missile Grad mais serait gravement blessé. Moscou demande à Israël d’arrêter la violence. L’Iran a quant à elle déclaré qu’Israël doit savoir que la situation n’est plus comme avant, car la riposte sera douloureuse.

Source : http://allainjules.com/2012/11/15/bande-de-gaza-legypte-menace-dattaquer-israel-sil-poursuit-son-offensive-contre-gaza/

La chaine Alarabya a mis en ligne sur son site une vidéo montrant la mort du chef militaire du Hamas…..ils étaient donc informés et prêt a filmer la scène en direct ???

http://www.alarabiya.net/articles/2012/11/15/249750.html

Nous sommes en pleine escalade de la violence. Cela est-il lié au fait que la Palestine va demander à l’Assemblée Générale de l’ONU sa reconnaissance le 29 novembre prochain ?

La peniche

Crimes sur fond d’impunité


par l’UJFP

Les dirigeants israéliens n’ont jamais été punis pour les 1400 morts à Gaza pendant l’opération « Plomb Durci ». Du coup le blocus continue. Les bombardements aussi. Le 12 novembre, cinq jeunes sportifs ont été tués sur un terrain de football.

L’armée israélienne continue de pratiquer les exécutions extrajudiciaires. Elle se vante de représenter la « civilisation » dans la région et elle pratique ouvertement le terrorisme. Le 14 novembre, elle a assassiné Ahmad Jaabari qu’elle qualifie de « chef des opérations militaires du Hamas » alors que les tirs de roquettes sur Israël ont été revendiqués par un autre groupe, le Jihad islamique.

Pourquoi cette escalade ? Gaza est devenu pour le gouvernement israélien un laboratoire et le bouc émissaire pour toutes les situations où il a besoin de ressouder sa société à bon marché, ici comme en décembre 2008 avant des élections. On peut cogner impunément et sans risque sur Gaza, ça a été démontré.

Le gouvernement israélien exige des Palestiniens une « reprise des négociations sans conditions » (c’est-à-dire une capitulation) alors qu’il n’y a rien à négocier. La colonisation avance à marche forcée.
Pour avoir déposé la candidature de la Palestine à l’ONU comme Etat non-membre, l’Autorité Palestinienne est menacée de destruction.

Le 18 septembre, le Parlement européen a voté l’ACAA qui autorise l’importation en Europe de tous les produits israéliens sans test ni procédure d’évaluation.

En France, François Hollande a publiquement renié ses engagements pré-électoraux sur la question Israël/Palestine. Hollande a reçu à Toulouse le terroriste Nétanyahou qui en a profité pour exhorter les Juifs français à faire leur « alyah ». Il accepte à présent la colonisation et exige des Palestiniens une capitulation sur leurs revendications. Il ne soutiendra pas (malgré sa promesse) la candidature palestinienne à l’ONU.

La Justice internationale juge les crimes commis en ex-Yougoslavie ou au Rwanda, mais elle n’a jamais inculpé les dirigeant-e-s israélien-ne-s pourtant tous coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. C’est pour cela qu’ils continuent. Les responsabilités de l’ONU, de l’Union Européenne et de la France sont immenses.

Pour l’UJFP, c’est l’impunité et la complicité qui permettent la poursuite du sociocide commis contre la Palestine. L’UJFP appelle tou-te-s les citoyen-ne-s vivant en France à faire pression pour que la politique de complicité avec Nétanyahou cesse.
Pas de frappes sur Gaza !
Fin immédiate du blocus !
Sanctions pour les criminels de guerre !

Le Bureau National de l’UJFP le 14 novembre 2012

Transmis par la_peniche



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur