Palestine : que faire ?

lundi 4 mars 2024
par  Charles Hoareau
popularité : 10%

Non, la guerre en Palestine n’a pas démarré le 7 octobre 2023. Ce génocide perpétré par l’entité sioniste dure depuis 75 ans. Le premier massacre eut lieu en 1948, c’est la Naqba : plus de 700 000 palestiniennes et palestiniens chassés de leur terre et 35 000 civils tués.

Non, il ne s’agit pas d’une guerre Hamas contre Israël mais d’une guerre contre le peuple de Palestine. Le Hamas est une des composantes de la résistance palestinienne, qui a été élue par une large majorité de la population Gazaoui.

Non, il ne s’agit pas d’une guerre de religion opposant les musulmans aux juifs. La Palestine comme d’autres pays arabes a toujours été multi confessionnel. Aujourd’hui, dans les prisons israéliennes des prisonnières et prisonniers de toutes confessions croupissent et meurent.

Non, la création d’Israël n’est pas une juste réparation des crimes de la shoah dont les Palestiniens ne sont pas responsables. Le projet de créer un « foyer national juif » a été émis en 1840 par PALMERTSON, 1er ministre anglais et repris ensuite par BALFOUR ministre britannique des affaires étrangères en 1917, pour « ouvrir à l’occident la voie du commerce vers les Indes ».

Non être anti sioniste n’est pas être antisémite. Le sionisme est un mouvement politique fondé par Théodore HERZL au XIXe siècle prônant un état pour les juifs. Beaucoup de juifs sont antisionistes et dénoncent les crimes du gouvernement israélien sur le peuple palestinien.

Devant le génocide nous nous sentons impuissants...

Mais nous ne le sommes pas !
- Nous pouvons manifester et convaincre nôtre entourage de le faire : c’est un devoir d’humanité et ce sont les Palestiniens qui nous disent à quel point c’est important pour eux : remplissons les rues des villes !
- Nous pouvons participer activement à la campagne de boycott initiée par BDS
- Nous pouvons nous adresser aux salariés des entreprises qui appuient Israël en commençant par les fabricants d’armes
- Nous pouvons nous adresser aux élus afin qu’ils s’engagent par des actes à faire pression sur Israël

Rejoignez-nous tous les dimanches 14h Porte d’Aix pour exiger le cessez-le-feu et la fin de la colonisation à la banderole « Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah ». Militant communiste de la cause palestinienne en prison en France depuis plus de 40 ans et président d’honneur de l’ANC.



Documents joints

Tract Palestine que faire

Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur