Un marché très flinguant.

mercredi 27 septembre 2006
popularité : 2%

Youpi !

Les ventes d’armes françaises dans le monde repartent à la hausse.

Sonnez, missiles, résonnez, corvettes !

Chirac, allias Super-Pacifico, peut bien, à la tribune de l’ONU à New York, se prendre pour l’homme par qui la paix va revenir dans le monde, du Liban à l’Iran.

François Lureau, le patron de la Délégation générale pour l’armement (DGA), se frotte les mains en responsable à qui on ne la fait pas dans « Tribune » (18/9)...

Après avoir touché le fond en 2004 avec 3,38 milliards d’euros, les exportations françaises d’armes se sont redressées à environ 4,2 milliards en 2005 et devraient dès cette année franchir l’objectif fixé pour 2009 de 5 milliard

Pan dans le mille !

A la guerre (commerciale), comme à la guerre (de conquête).

L’état major de la DGA mène tambour battant les opérations et a fourbi un « plan stratégique pour l’exportation » :
Elle a sélectionné dans notre quincaillerie militaire les matos les plus sexy à l’export et incite les industriels à porter « le plus vite possible » la part des ventes à l’étranger dans leur chiffre d’affaires de 40% à 50%.

Pour éviter la disette d’avions et de frégates, Lureau est tout jouasse d’avoir dégoté « des prospects très substanciels de l’ordre de 50 miliards d’euros dans dix pays sur une période de dix ans ».

Dix pays amis, démocrates et pacifiques, espérons, mais chut ! on ne vous dira pas les noms, ce sera une surprise...

En attendant, vas-y que je te fourgue du bibelot aux pays les plus tolérants et démocratiques :

- 30 hélicos Fennec et 10 NH90 Marine plus deux Airbus
ravitailleurs à l’Arabie Saoudite pour 2,5 milliards d’euros.

- Et un contrat de surveillance des frontières au Qatar, un ! où interviendront notamment Thales et EADS, pour 600 millions.

- Sans compter, si tout va bien, trois sous-marins construits par la DCN et Thales, au Pakistan, ou six corvettes Gowind à la Bulgarie et à la Géorgie...

- De quoi alimenter quelques futurs incidents de frontières et conflits régionaux.

- Ensuite, la France enverra-t-elle Chirac, devenu son ancien président, jouer les médiateurs sur place ?

Cette clause de diplomatie à la française devrait être incluse tout de suite dans le contrat assurance tous risques à l’export !

Source « Le Canard enchaîné ».

Transmis par Linsay



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur