Les brèves de juin juillet 2005

lundi 4 juillet 2005
popularité : 2%

- La peine de mort aux Etats-Unis :

Le 2 juillet 1976, la Cour Suprême des Etats-Unis a rétabli la peine de mort (déclarée inconstitutionnelle en 1972). Depuis cette date, près de 1000 personnes ont été exécutées et plus de 3500 condamnés attendent dans les couloirs de la mort. Des rassemblements se sont tenus dans de nombreuses villes de France (notamment à Paris devant le Consulat des Etats-Unis) le 2 juillet contre la peine de mort et pour la libéralisation de Mumia Abu-Jamal.

- Menaces sur les défenseurs des droits humains en Syrie :

La mobilisation internationale a abouti à l’abandon des charges (décision de la Cour Suprême de sûreté de l’Etat) contre l’avocat Akthan Naisse, président du Comité pour la défense des libertés démocratiques en Syrie, qui avait été arrêté le 13 avril 2004 et inculpé des chefs « d’opposition aux objectifs de la révolution » et de « dissémination de fausses informations dans le but d’affaiblir l’Etat ». La décision de la Cour vis-à-vis de M. Naisse est un signe positif mais la situation reste inquiétante avec la poursuite de la répression (harcèlements, menaces, procès, interdictions) contre les associations et défenseurs des droits de l’homme.

- La répression continue en Tunisie :

Les autorités européennes et internationales préparent tranquillement le prochain Sommet mondial de la société de l’information de novembre 2005. Le fait qu’il se tienne à Tunis ne semble pas les émouvoir....Cette passivité est reçue par le gouvernement tunisien comme un encouragement à poursuivre une répression tous azimuts, contre les avocats, les journalistes (notamment Sihem Ben Sedrine, cible d’une campagne calomnieuse et odieuse de la presse de caniveau), les défenseurs des droits de l’homme. Nous les assurons de notre soutien contre la répression et pour le respect de la liberté d’expression et d’information.

- Solidarité avec Cuba...en Pologne :

Excédés par l’attitude des autorités et médias polonais vis-à-vis de Cuba et leur soumission aux directives des Etats-Unis, des citoyens polonais ont lancé une pétition condamnant les provocations à l’égard de Cuba qui « a osé se libérer de la domination américaine, défend son indépendance et ses acquis sociaux et apporte son aide solidaire à d’autres nations du tiers monde ». Cette pétition est massivement signée et, pour la première fois, le quotidien « Trybuna » a publié la liste des premiers signataires et interviewé un des initiateurs. C’est un véritable événement dans un pays aussi « normalisé » que la Pologne.

- L’opposition au régime s’organise en Egypte :

Pour bénéficier de l’aide financière des Etats-Unis, le président égyptien Hosni Moubarak est le principal relai, avec l’Arabie Saoudite, de la politique des Etats-Unis Moyen-Orient. Il a même signé un accord de coopération avec Israël en décembre 2004. Face à ce régime, qui a perdu toute crédibilité dans la population, l’opposition commence à s’organiser malgré la répression. C’est ainsi que le mouvement « Kefaya » (Ca suffit) qui rassemble divers courants opposés au régime qualifié « d’allié de l’ennemi américain », réclame le respect des droits de l’homme, le pluralisme politique, la liberté d’expression et de la presse.

-  Maintenir la pression pour la libération des journalistes algériens :

La pétition lancée par « l’Humanité », la création d’un collectif national, la manifestation du 14 juin devant l’Ambassade d’Algérie ont certes permis de sensibiliser la population française sur la situation des journalistes en Algérie (bien que les grands médias soient très discrets sur cette question). Mais toutes ces actions n’ont pas encore permis d’arrêter le procès et de libérer les emprisonnés. Il est donc nécessaire de maintenir la mobilisation pour obtenir l’arrêt des poursuites contre les journalistes et la libération de Mohamed Benchicou qui est entré dans sa deuxième année de captivité.

- Marche pour la réforme agraire au Brésil :

Mécontents de la lenteur de la mise en Å“uvre de la réforme agraire, qui était au programme du président Lula, des dizaines de milliers de paysans sans terre ont participé à une marche de plus de 200 km jusqu’à Brasilia à l’initiative du Mouvement des travailleurs sans terre (MST). Premier résultat de cette manifestation, le budget pour l’installation des familles a été augmenté.

-  Edgar Morin condamné pour "diffamation raciale" :

Les défenseurs français de la politique israélienne ont trouvé une méthode pour empêcher la solidarité à l’égard des Palestiniens. Ils accusent « d’antisémitisme » tous ceux qui critiquent la politique d’Israël. Ils ont malheureusement des relais dans de nombreux milieux des intellectuels, des journalistes (notamment des éditorialistes de la radio publique), des dirigeants politiques et même des magistrats. C’est ainsi qu’Edgar Morin, sociologue mondialement connu, a été condamné pour « diffamation raciale » pour avoir critiqué Israël dans plusieurs articles de presse et refusé de mettre sur le même plan l’oppresseur israélien et l’opprimé palestinien.

-  Le rétablissement de la peine de mort en Palestine :

Le président Arafat avait décidé un moratoire sur l’application de la peine de mort le 7 août 2002. Trois ans après, le nouveau gouvernement palestinien a décidé de rompre ce moratoire en faisant exécuter le 12 juin quatre condamnés à mort pour des crimes de droit commun commis entre 1995 et 2000. Nous participons au mouvement de protestation contre ces exécutions capitales que rien ne justifie et demandons à l’autorité palestinienne d’abolir définitivement la peine de mort.



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur