Lettre au PCF 13

vendredi 4 janvier 2008
popularité : 1%

Chers Camarades,

Nous avons pris connaissance sur le site du P.C.F. de la lettre adressée par Jean-Marc [1] aux adhérents Communistes de ce département.
Si nous nous refusons à toute ingérence nous voudrions apporter quelques éléments sur l’appréciation de la situation.
Nous comprenons et nous respectons la volonté de la Fédération du PCF de ne pas porter la responsabilité de la division et de réaffirmer sa volonté de rassemblement de “toute la gauche”.
Vous en conviendrez très certainement, s’agissant de Marseille, les choses sont un peu plus complexes.

Nous pensons que la photo qui consiste à mettre d’un côté GUERINI et le PS, de l’autre des organisations qui refusent l’alliance avec le PS et au centre le PCF qui voudrait les réunir est un peu idyllique.

Il nous semble qu’il manque à cet endroit quelques éléments qui apportent un éclairage plus nuancé de la situation.

Le premier c’est qu’ayant fait le choix d’ouverture à des personnalités de tous bords, le PS ne veut aucune alliance politique à l’exception de ceux des verts qui partagent sa démarche.

Le deuxième c’est que la décision collective d’une majorité des élus Communistes de rejoindre, sans condition connue, les listes GUERINI, contraint le PCF à gérer une situation qui fait que tout autre option que le ralliement à GUERINI l’oblige à opposer d’autres candidats PCF à ses sortants.

Le troisième c’est que si une partie des organisations qui ont participé aux réunions initiées par le PCF ont bien rejeté l’idée d’un rassemblement au premier tour avec le PS, elles ont, par contre, toutes laissé ouverte la question du possible fusionnement des listes au deuxième tour. Elles n’ont, par ailleurs, posé aucune exigence en termes de place ou d’élus.

Comme nous l’avons exprimé à maintes reprises, imposer une autre politique pour Marseille, imposer le rassemblement de toute la gauche ne peut se faire que sur la base d’un programme.
Nous avons pour notre part, au mois de septembre, mis à disposition de toutes les organisations ce qui pouvait être la trame d’un “autre projet pour Marseille”.
À partir de celle-ci, nous avons dit notre volonté de voir le PCF prendre l’initiative d’un rassemblement au premier tour sur les bases du NON à la Constitution Européenne.
Nous avons la conviction qu’au-delà du nécessaire éclaircissement du clivage Gauche droite cela contribuerait à renforcer l’identité du PCF.

Enfin, permettez nous de considérer, l’histoire l’a démontré, que battre la droite ne suffit pas pour ouvrir de véritables perspectives de changement pour notre peuple.
À Marseille droite et PS ont soutenu ensemble les mêmes choix pour la ville (c’est d’ailleurs ce que nous écrivions dès septembre 2007 [2]) qu’il s’agisse :
- Du cofinancement d’Euromed avec ses conséquences dramatiques pour les habitants du centre ville et en particulier ceux de la rue de la République
- Du bradage du patrimoine public à des spéculateurs immobiliers, l’exemple de La Renaude ou de la rue du Sud n’étant que ceux que la lutte a mis en relief)
- De la casse des logements sociaux existants (en particulier dans les quartiers nord)
- De la mise en place du stationnement payant.
- De la privatisation de services municipaux

Il semble qu’ils s’apprêtent à faire de même demain en particulier sur la privatisation du port de Marseille à laquelle un rapport récent du Conseil Général vient de donner l’aval dans le même temps où le candidat Guérini déclarait le 11 décembre s’agissant du port : « en même temps, il faut faire confiance au privé ».

Sans parler de la radiation des 14000 rmistes - dont Guérini se vante - qui est tout à la fois le contraire d’une politique sociale et une catastrophe pour les familles concernées…

C’est à partir de ces réalités que nous avons défendu le positionnement stratégique que nous rappelons dans ce courrier.
Voilà, chers Camarades, ce que nous croyons devoir dire dans le cadre des relations franches et fraternelles que nous nous efforçons mutuellement d’entretenir.

Nous en profitons pour vous présenter, ainsi qu’à tous les Communistes, tous nos voeux pour l’année 2008.

Pour le bureau de Rouges Vifs 13
Le président
Serge Pinna


En médaillon Guérini et Gaudin en pleine embrassade


[1Jean Marc Coppola secrétaire de la fédération du PCF 13 voir document joint

[2voir lettre jointe



Documents joints

Lettre au <span class="caps">PCF<
Lettre de <span class="caps">JM</

Commentaires

mercredi 16 janvier 2008 à 15h21
mercredi 16 janvier 2008 à 15h14
Site web : lettre au pcf 13
Logo de jean claude Labranche
lundi 7 janvier 2008 à 20h41 - par  jean claude Labranche
Logo de Henri <span class=SAINT JEAN" />
samedi 5 janvier 2008 à 11h34 - par  Henri SAINT JEAN
Site web : kettre au pcf

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur