Aliker

mardi 27 octobre 2009
par  narosinfo
popularité : 2%

Rencontre avec le collectif ASSO DOM PACA qui organise ce mardi 27 octobre une soirée autour du film Aliker *

Le collectif ASSO DOM PACA quelle est son histoire, ses combats ?

Le collectif ASSO DOM PACA a été créé suite aux événements survenus dans les départements d’Outre-Mer contre la vie chère. Ce collectif rassemble aujourd’hui cinq associations et une artiste plasticienne qui soutiennent les différentes revendications syndicales des DOM et souhaitent alerter le public sur la situation. Depuis le mois de février 2009, nous avons organisé plusieurs manifestations dans la rue, mais aussi des rencontres avec le public, des projections de film, des conférences-débat... Nous avons notamment reçu à Marseille monsieur Raymond Gama, responsable des relations extérieures du LKP.

Le film de ce soir de quoi parle-t-il ?

Le film « Aliker », réalisé par Guy Deslauriers, met en scène une histoire vraie : celle d’un homme mort pour avoir dit la vérité. L’histoire se passe dans les années 30 à la Martinique, qui est encore une colonie. André Aliker est un militant communiste, rédacteur en chef du journal « Justice ». C’est le premier journal à avoir osé dénoncer des affaires pouvant nuire aux intérêts des usiniers et des planteurs. Ces derniers sont tout-puissants... Et pourtant Aliker s’est attaqué au plus puissants d’entre eux. Malgré des pressions, des menaces, il va continuer son combat pour la vérité, et refuser que l’on fasse atteinte à sa liberté. Il le paiera très cher...

Quel lien fais tu avec ce qui se passe en Guadeloupe aujourd’hui à l’initiative du LKP ?

Le film présente la soif d’un homme épris de liberté et de volonté de dénoncer le pouvoir économique, social et politique d’une caste issue du colonialisme. Le LKP dénonce la continuité de l’ordre colonial. Comme par le passé, la Guadeloupe produit essentiellement de la canne à sucre et de la banane, des cultures vouées à l’exportation, alors qu’elle pourrait destiner sa production agricole à nourrir son peuple. Le LKP dénonce aussi des prix exorbitants, un taux d’échec scolaire et un taux de chômage préoccupants, le non respect par l’état des engagements pris dans l’accord BINO, notamment pour les salaires... Oui l’histoire d’Aliker est malheureusement en lien avec ce qui se passe aujourd’hui en Guadeloupe.

Quelle résonance avec ce qui se passe en métropole ?

Les 44 jours de grève ont marqué non seulement les guadeloupéens, mais également la France hexagonale et la scène internationale. Même si le cas des départements d’Outre-mer est vraiment particulier du fait notamment de leur histoire, certaines de leurs revendications peuvent être aussi celles de la métropole... Comment continuer d’accepter un système où l’extrême richesse et l’extrême pauvreté sont de plus en plus palpables ? Un système dans lequel les inégalités sociales, la discrimination raciale par le travail, les situations précaires, l’illettrisme chez les jeunes... grandissent de façon inquiétante ? Comme l’a dit Elie Domota, « le capitalisme et les rapports de domination capitalistes conduisent inexorablement à la barbarie ». Oui, il y a effectivement une résonnance avec ce qui se passe en métropole, et même dans le monde.

* 20h Marseille cinéma Les Variétés



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur