Forte mobilisation contre la guerre en Irak

jeudi 8 février 2007
popularité : 1%

Depuis le déclenchement de la guerre en Irak et l’occupation par les forces armées des Etats-Unis et de leurs alliés, la mobilisation des anti-guerre n’a jamais faibli aux Etats-Unis. En septembre 2005, il y avait encore des dizaines de milliers de manifestants. Mais la plupart des médias français n’en parlaient pas sans doute pour ne pas donner des idées au mouvement anti-guerre en France qui restait particulièrement atone. Comme s’il entérinait l’occupation et le pseudo-processus électoral mis en place sous le contrôle étroit des Etats-Unis. En 2004 et 2005, l’action du collectif constitué pour la libération d’Al Kubaysi (enlevé par les forces d’occupation) avait contribué à sensibiliser la population au sort des prisonniers politiques, aux graves conséquences de l’occupation et à la montée en puissance de la résistance du peuple irakien. Cette action avait abouti à la libération d’Al Kubaysi en décembre 2005.

Depuis la victoire des Démocrates aux Etats-Unis, les médias ont changé leur fusil d’épaule et sont obligés de prendre en compte la progression du mouvement d’opposition à la politique de G. Bush fondée sur une fuite en avant dans la guerre malgré des pertes en hommes de plus en plus importantes (plus de 3000). Le 27 janvier, à l’appel du collectif « United for peace and justice », qui regroupe des centaines d’associations, des dizaines de personnes ont manifesté à Washington pour exiger le retrait des troupes étasuniennes. Les manifestants se sont adressés directement aux parlementaires : « Le Congrès a le pouvoir de mettre fin à cette guerre(...) La volonté des électeurs doit être respectée, écoutée et appliquée ». L’acteur Sean Penn a averti les parlementaires qu’ils auraient à rendre des comptes : « S’ils ne font pas en sorte d’adopter une résolution aussi contraignante que le bilan des morts, nous ne soutiendrons pas ces politiciens ».

Le succès de cette manifestation ne manquera pas de renforcer le mouvement anti-guerre aux Etats-Unis qui s’est déjà élargi aux étudiants et aux familles de militaires. Cette mobilisation aura d’autant plus de chance d’aboutir au retrait des forces d’occupation, qu’elle sera relayée en France et dans le monde. D’ores et déjà, nous devons nous préparer à organiser des actions dans la période du 17 au 20 mars 2007 pour le 4e anniversaire de l’invasion de l’Irak pour répondre à l’appel lancé au Forum Social Mondial de Nairobi par l’assemblée des organisations anti-guerre.

A noter que dans d’autres villes du monde avaient lieu aussi ce jour là d’autres rassemblements contre la guerre. A Marseille une centaine de personnes se sont rassemblées devant le consulat des Etats Unis.
.



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur