Victoire des Lustucru riz Arles

lundi 11 février 2008
popularité : 2%

Suite à la victoire des Lustucru, Serge Bonutti, secrétaire du syndicat CGT de l’entreprise nous donne son analyse et son témoignage...

Le conseil des prud’hommes d’Arles vient de donner raison aux 75 travailleurs ex lustucru dans l’affaire qui les oppose à
P.A.I-PARTNERS PANZANI suite à la décision des capitalistes de fermer l’usine pour délocaliser la production et faire encore plus de profits sur le dos des travailleurs. Les salariés ont gagné en moyenne 36 000€ chacun
 [1]

Justice est rendue à ceux qui ont lutté pour le maintien et le développement d’emplois industriels dans la filière rizicole essentielle à la vie économique d’Arles, de la Camargue et de la région.

Cette victoire s’ajoute à celles de Nestlé-Net cacao, St Louis sucre, Fralib et Panzani démontrant que notre syndicalisme de lutte gagne aussi sur les arguments économiques face aux défenseurs du « marché » qui cassent l’emploi, détruisent les savoirs-faire en mettant des milliers de travailleurs à la misère.

La décision des prud’hommes à généré des réactions diamétralement opposées :

- Bettina 34 ans d’ancienneté chez lustucru « Nous attendions que la justice se prononce. Elle nous donne raison dans notre lutte c’est très important que soit reconnu que Panzani n’avait aucun motif réel et sérieux pour fermer notre usine les indemnités qui nous sont octroyées sont un minimum pour eux !! »

- gilbert 32 ans d’ancienneté chez lustucru « Comment ne pas être satisfait de cette décision c’est bien la reconnaissance que nous avions raison dans notre lutte pour les emplois industriels. »

P.A.I.-PARTNERSPANZANI à été battu par l’argumentation économique que nous avons travaillée avec nos experts démontrant toute la crédibilité de la C.G.T dans une lutte qui fera date.

Avec NESTLE-NET CACAO, SAINT LOUIS SUCRE ,FRALIB et PANZANI ce sont les victoires des luttes menées collectivement où les travailleurs avec la C.G.T démontrent toute leur cohérence et leur efficacité »
A l’annonce de la décision des prud’hommes les capitalistes ont dénoncé ce qu’ils appellent un jugement inadmissible et inacceptable se faisant passer pour des victimes « laissez-nous licencier tranquillement que diable » « nous avons mis tellement d’argent dans la revitalisation que nous ne comprenons cet acharnement !!! »

Evidemment ils ne peuvent comprendre que nous nous battons pour nos vies, nos familles, nos emplois industriels et le développement économique de notre région aveuglés qu’ils sont par la course aux profits en nous mettant à la misère.

Pourtant nous les avions avertis : « ON NE LACHERA RIEN
Alors dans la lutte des classes qui nous oppose nous sommes déterminés à vous porter le maximum de coups afin que les travailleurs puissent vivre dignement.
 »




Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur