A la rencontre des ADOMA

samedi 24 mai 2008
popularité : 1%

Tout a (re)commencé le 12 novembre 2007

Les salariées d’ADOMA, après avoir lutté 45 jours en juin 2006 et obtenu 11 emplois supplémentaires se battent depuis le 12 novembre 2007 pour conserver leur emploi.

A la rubrique MARSEILLE l’histoire de ce Dallas du social où se mêlent non respect du droit du travail, marchés juteux, magouilles politico-mafieuses couvertes par le consensus politique et justice aux ordres et dont la garde à vue de Charles n’est qu’un des épisodes est conté dans les articles ci-après :

SONACOTRA la sale attitude : ou l’histoire du conflit de 2006 qui a permis les 11 embauches

ADOMA une longue histoire d’amour (I) :on découvre en même temps la défenestration d’un résident suite à une rafle et le fait que les salariés du nettoyage sont menacés de perdre leur emploi. Cet article explique le stratagème trouvé par ADOMA pour se débarrasser des salarié-e-s
ADOMA de plus en plus sociale (II)
ADOMA une longue histoire d’amour (III) : ADOMA déboutée !
ADOMA une longue histoire d’amour (IV) : Y a-t-il un donneur d’ordres dans la salle ?
ADOMA une longue histoire d’amour (V) : ADOMA condamnée !
ADOMA de plus en plus sociale
ADOMA une longue histoire d’amour (VI) : Qui aime bien châtie bien
ADOMA une longue histoire d’amour (VII) : L’amour vache !.
Une longue histoire d’amour (VIII) : Les mystères de l’amour.
Une longue histoire d’amour (IX)Les délits de l’amour ou les drôles de pratiques d’ADOMA.
Une longue histoire d’amour (X)Audience et parcours champêtre.
Une longue histoire d’amour (XI) 45€.
Une longue histoire d’amour (XII) En attendant le 17 novembre.
Une longue histoire d’amour (XIII) En attendant le 12 décembre.
Une longue histoire d’amour (XIV) La justice reconnait le droit au travail des salariés.
ADOMA et le social : Une longue histoire d’amour (XV) Quand les juges se déshonorent
Une longue histoire d’amour (XVI) Après sa garde à vue questions à Charles Hoareau
Une longue histoire d’amour (XVII) ADOMA je t’aurai, je t’aurai
Une longue histoire d’amour (XVIII) Charles Hoareau partiellement relaxé
Une longue histoire d’amour (XIX) Régies de quartier : outils d’insertion...ou d’exclusion ?
Une longue histoire d’amour (XX) Un épisode incroyable
Une longue histoire d’amour (XXI) Y aura-t-il une justice pour les salarié-e-s ?
Une longue histoire d’amour (XXII) Un jugement surréaliste...pour ne pas dire scandaleux

Pour pouvoir continuer leur lutte mais aussi pouvoir tout simplement manger les salarié-e-s appellent à la solidarité.

On peut verser par Internet à http://www.solidarites.soutiens.org/category/archives/adoma/

Merci d’avance, la lutte continue !



Commentaires

Logo de <span class=DEDOU15NORD" />
dimanche 27 décembre 2009 à 08h49 - par  DEDOU15NORD
Logo de tankil
samedi 11 avril 2009 à 05h30 - par  tankil