Sahara occidental : un manifestant tué par les forces d’occupation

samedi 12 novembre 2005
popularité : 2%

Dans la dernière période, les zones occupées du Sahara Occidental ont connu une nouvelle escalade de la répression contre les manifestations pacifiques du peuple sahraoui qui réclame le respect des libertés et le droit à l’autodétermination.

Le 30 0ctobre, un jeune manifestant sahraoui a été tué par les « groupes urbains de sécurité » (GUS) marocains. Agé de 31 ans, Lembarki Hamdi Salek, habitant El Ayoun, défendait le droit à l’indépendance en brandissant le drapeau sahraoui. De nombreux autres manifestants ont été sérieusement blessés et torturés.

Cette violence, qui s’est encore intensifiée autour de la date commémorative de la « Marche verte » du 6 novembre 1975 (organisée par le roi du Maroc pour occuper et coloniser le territoire sahraoui au mépris du droit international), est de plus condamnée sur le plan international.

L’action d’information et de sensibilisation menée par les comités de soutien dans toute l’Europe (Journée de solidarité du 5 octobre à Paris) a contribué à l’adoption le 27 octobre d’une résolution par les parlementaires européens qui ont su résister aux pressions du gouvernement marocain et de ses relais. La Parlement européen a en effet condamné la politique coloniale répressive du Maroc au Sahara Occidental. Il a dénoncé les violations des droits humains et demandé la libération des prisonniers politiques, notamment Animatou Haïdar et Ali Salem Tamek. Il a réaffirmé son soutien au droit légitime du peuple sahraoui à l’autodétermination, conformément à la légalité internationale et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Face aux mesures d’obstruction du Maroc, qui se moque des résolutions des Nations-Unies et ne renonce pas à sa « souveraineté » sur le Sahara Occidental, il serait urgent que les Nations-Unies ne se contentent plus d’appeler les parties à un accord « mutuellement acceptable » mais qu’elles imposent, si nécessaire par l’instauration de sanctions, la mise en Å“uvre du plan de paix par le Maroc.

Ce vote du Parlement européen est un « succès indéniable pour la cause de l’autodétermination et de l’indépendance défendue par le peuple Sahraoui », comme l’a souligné Mohamed Sidati, représentant du « Front Polisario pour l’Europe ». Ce vote constitue un nouveau point d’appui pour intervenir auprès des groupes parlementaires, des gouvernements (en premier lieu le gouvernement français) et des Nations-Unies pour exiger l’arrêt de la répression dans les zones occupées et l’organisation du referendum d’autodétermination du peuple sahraoui (pour plus d’informations sur le Sahara Occidental, consulter les sites arso.org et spsrasd).

J.P. Le Marec



Commentaires

Logo de lembarki jamel
vendredi 10 novembre 2006 à 17h15 - par  lembarki jamel

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur